RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles



Québec, le 25 octobre 2010 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, M. Laurent Lessard, a dévoilé aujourd’hui la Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles. Cette stratégie est dotée d’une enveloppe budgétaire de 100 millions de dollars répartie sur une période de 5 ans. En clair, ce sont environ 2 500 entreprises dont la situation est plus précaire qui pourraient se prévaloir des mesures d’adaptation. Celles-ci visent donc à accompagner les entreprises agricoles québécoises qui auront à modifier leur structure pour assurer leur pérennité et accroître leur compétitivité, et ce, à la suite des changements apportés à l’ASRA.
« J’ai réitéré à maintes reprises l’importance fondamentale de l’agriculture comme richesse collective, comme levier économique et comme moteur des territoires ruraux. C’est dans cette optique que nous avons fait passer le budget de l’ASRA de 305 millions de dollars à 630 millions de dollars pour venir en aide aux 16 000 entreprises agricoles qui y sont clientes. Notre gouvernement a pris l’engagement d’en faire plus et d’accompagner individuellement les entreprises agricoles québécoises dans ce nouvel environnement d’affaires. Les 100 millions de dollars annoncés aujourd’hui vont aider des entreprises familiales, souvent des productions de petit volume, particulièrement dans le domaine de l’agneau, du bœuf de boucherie et de l’exploitation porcine. La Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles démontre notre volonté de mettre en place les conditions nécessaires afin de garantir la prospérité du secteur agricole. On doit être capable d’accompagner individuellement chacune des entreprises vers sa réussite », a déclaré le ministre, M. Laurent Lessard.
Cette stratégie comprend quatre programmes d’aide destinés aux entreprises qui éprouvent des difficultés financières en raison des changements apportés à l’ASRA. Elle vise en priorité les entreprises des secteurs les plus touchés par le plan de redressement. La Stratégie constitue un appui concret au développement de l’agriculture québécoise et à celui des communautés locales.
« Ce que nous offrons aux entreprises, c’est un soutien sur mesure, indépendamment du type de production et de la région où elles se trouvent. Ces dernières pourront bénéficier d’un appui sous forme de services-conseils et d’investissements, ou encore, de remboursement des intérêts sur les prêts. C’est ainsi que les producteurs pourront accroître leur capacité de gestion technico-économique, trouver des pistes d’amélioration et investir les sommes nécessaires pour renforcer leur efficacité ou diversifier leur production. De plus, nous comprenons que certaines régions du Québec présentent des défis plus spécifiques. Ainsi, l’aide offerte par notre gouvernement sera modulée régionalement en fonction de ces spécificités. Aujourd’hui, nous envoyons un message clair : nous croyons à l’agriculture, mais cette activité doit se renouveler et tirer ses revenus du marché pour être prospère, c’est inévitable. Je suis convaincu qu’ensemble, à l’aide de la Stratégie que nous avons mise en place, nous y parviendrons », a conclu le ministre.
Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles, visitez le site Internet du Ministère au www.mapaq.gouv.qc.ca ou encore téléphonez au 1 888 830-6340. Ce numéro sans frais a été mis en place, notamment, afin de répondre aux questions des producteurs sur ce qui est couvert par l’ensemble des programmes d’aide et sur les démarches préalables à entreprendre pour bénéficier de ceux-ci. Au besoin, les producteurs qui désirent avoir plus de précisions seront dirigés vers les directions régionales du Ministère.
Source: Sylvain Bourassa