RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'UPA en faveur d'une nouvelle politique d'achat des produits québécois



Longueuil, le 10 octobre 2010 — À l’aube du dépôt par le gouvernement du Québec d’une toute première politique agricole et agroalimentaire québécoise, l’Union des producteurs agricoles (UPA) considère qu’il est impératif d’y retrouver une nouvelle politique d’achat et de valorisation des produits québécois.
Depuis quelques années, les consommateurs s’intéressent de plus en plus à l’achat local pour plusieurs raisons : encourager l’économie locale, réduire son empreinte sur l’environnement en misant sur le développement durable, une question de fierté, mais également une affaire de goût : les produits ayant peu voyagé procurent un avantage côté fraîcheur et saveur. Afin d’identifier les produits du Québec, Aliments du Québec, devenue le véhicule de promotion générique de l’agroalimentaire québécois et dépositaire de l’unique label axé sur l’origine des produits, contribue à promouvoir l’achat local par des activités de sensibilisation, d’identification et de promotion.
Actuellement, près de 33 % des produits alimentaires consommés par les Québécois proviennent des fermes du Québec et 55 % des achats alimentaires effectués par le réseau de distribution québécois proviennent de fournisseurs d’ici. Voilà pourquoi nous visons à augmenter la part de marché des produits du Québec sur le marché intérieur en misant sur la qualité et les avantages sociaux, économiques et environnementaux reliés à l’achat de produits locaux et régionaux. Les retombées de la production agricole et de la transformation alimentaire sur le développement régional seraient immédiates. Mentionnons que pour un investissement de 100 millions $, le secteur agricole, à lui seul, crée 1042 emplois comparativement à 846 dans l’industrie de la construction et 592 dans le secteur des finances et des assurances. Par ailleurs, on soulève que si chaque consommateur ajoutait annuellement 30 $ d’aliments québécois à son panier d’épicerie, on observerait une augmentation de plus d’un milliard $ des ventes en cinq ans.
Aliments du Québec
Aliments du Québec (www.alimentsduquebec.com) est le véhicule de promotion générique de l'agroalimentaire québécois, dépositaire de l'unique label axé sur l'origine des produits. Fondé en 1996 par les membres de la Filière agroalimentaire québécoise, Aliments du Québec a pour mandat de contribuer, par des activités d'identification, de sensibilisation et de promotion, à l'accroissement des parts de marché des produits du Québec sur le marché domestique.
Peut être considéré comme un Aliments du Québec, tout produit entièrement québécois ou dont les principaux ingrédients sont d'origine québécoise et pour lequel toutes les activités de transformation et d'emballage sont réalisées au Québec. Pour toutes ces raisons, l’UPA propose l’adoption d’une politique d’achat et de valorisation des produits québécois (achat local).
 Reconnaître et soutenir Aliments du Québec comme label officiel des produits québécois.
 Mettre en place une stratégie de promotion et de valorisation des produits agroalimentaires québécois en collaboration avec la filière et les commerces et établissements qui les valorisent.
 Établir un pourcentage minimal de produits québécois sur les tablettes, un organisme de régulation et de surveillance des contenus québécois dans les épiceries, à la manière du CRTC.
 À l’instar de ce qui se fait dans certains pays d’Europe, favoriser des mécanismes et des politiques priorisant les produits du Québec par les institutions gouvernementales, paragouvernementales et municipales, et les sociétés d’État.
 Appuyer les réseaux courts de commercialisation (marchés publics, agrotourisme, projets d’agriculture soutenus par la communauté…).
 Appuyer la mise en oeuvre d’appellations réservées et accorder les ressources nécessaires au Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) pour mener à bien sa mission.
Source : Éliane Hamel