RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

JEM 2018 au Québec: ``4 ans, c’est demain matin !`` Nicole Ménard

Yannick PATELLI ,

Nicole Ménard, présidente du caucus du gouvernement du Québec lors de son passage à Caen aux JEM 2014

Nicole Ménard, présidente du caucus du gouvernement du Québec, est arrivée cette semaine à Caen aux Jeux Équestres Mondiaux Alltech FEI 2014 en Normandie. Nous l’avons rencontrée dans la loge présidentielle du stade d’Ornano cet après-midi après qu’elle ait assisté hier à l’épreuve d’endurance à Sartilly/Mont-Saint-Michel.

Elle nous confie : `` On est conscient qu’il y a beaucoup de travail à faire en 4 ans mais Roger Deslauriers (directeur général du centre équestre olympique de Bromont) a déjà beaucoup travaillé depuis plusieurs mois. On sera bientôt, après la création d’un comité à venir, à l’étape de recruter du monde pour monter une organisation officielle avec des spécialistes de la gestion d’évènements.``

Mme Ménard confirme qu’en 2018 au Québec, il s’agira bien des jeux Bromont-Montréal : `` Il faut impliquer Montréal dans la visibilité et dans le financement. Tous les touristes arrivent par Montréal. J’ai été ministre du Tourisme et il est important, je crois, que Tourisme Estrie et Tourisme Montréal participent.``

La présidente du caucus du gouvernement a profité des quelques heures depuis son arrivée pour observer le fonctionnement des jeux équestres Outre-Atlantique : `` J’ai vu ici qu’ils ont eu l’intelligence de faire une épreuve en dehors de Caen, au Mont-Saint-Michel, ce qui sur le plan touristique est très fort pour le futur!`` dit-elle. Et elle ajoute : `` Peut-être que nous, il faudra faire une étape à Québec devant le Château Frontenac!``

La clef du succès par le financement

Elle rappelle que le défi qui attend le Québec maintenant est essentiellement celui du financement. Si le budget d’opération, comme nous le confiait hier Roger Deslauriers, est évalué à 68 millions de dollars, elle sait qu’ici en Normandie ça a coûté 75 millions d’euros (117 millions de dollars) dont 50 % a été financé par le privé : `` Il faut s’y mettre, lance-t-elle, car dans 4 ans c’est comme demain matin !`` Mme Ménard estime que le fédéral devra faire sa juste part dans ce domaine puisque la Fédération Équestre d’accueil est canadienne.

Faire du Canada et du Québec, une destination équestre incontournable !

Pour la représentante du gouvernement du Québec, il est clair qu’en Normandie il y avait un avantage certain au début du projet puisque la région disposait d’infrastructures (stade de soccer, hippodrome etc) qu’elle a pu aménager pour l’occasion. Au Québec, il faudra penser à construire pour 2018 des infrastructures nouvelles mais `` dans l’esprit de faire du Canada et du Québec, la destination mondiale du cheval et particulièrement du sport équestre de niveau international.``

Le Cirque du Soleil de la fête !

Côté festivité, elle confirme comme Roger Deslauriers, que Guy Laliberté du Cirque du Soleil a été approché pour réaliser la cérémonie d’ouverture à Montréal. `` Je suis sûre d’une chose, dit-elle en conclusion, les Jeux Équestres Mondiaux de 2018 auront des retombées économiques et touristiques incroyables pour le Québec!``

 

 

Laurent Beauvais, président de la région Basse- Normandie et Roger Deslauriers, directeur général du site olympique de Bromont, dans la suite présidentielle des JEM 2014.