RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Une équipe vétérinaire des plus performantes !

Yannick PATELLI ,

Les assistants vétérinaires surveillent l'entrainement des chevaux (crédit photo LVA-YP)

Anne Couroucé-Malblanc*, avec plus de 20 ans d’expérience dans le monde de la médecine interne associée aux chevaux, est vétérinaire en chef lors des Jeux Équestres Mondiaux FEI Alltech™ 2014, qui se tiennent en ce moment en Normandie jusqu’au 7 septembre. Elle a pour charge de mettre tout en œuvre pour garantir le bien-être des 1 000 chevaux participant aux huit disciplines. Une incroyable mission en perspective !

Le rôle de Mme Couroucé-Malblanc est capital, soit coordonner les 4 aspects vétérinaires majeurs : L’accidentologie, en faisant en sorte qu’il y ait toujours une équipe sur place pour soigner un cheval  en cas de problème pendant une compétition; l’aspect sanitaire afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de maladies infectieuses chez les chevaux avant, pendant, et après la compétition. Elle a aussi à sa charge tous les contrôles anti-dopage afin de respecter l’éthique du sport et tout l’aspect vétérinaire FEI avec le contrôle des vaccinations, de l’identité des chevaux, de l’aptitude des chevaux à la compétition.

C’est elle et son équipe qui a la charge de la mise en place de cliniques temporaires sur chacun des sites de compétition, gérer la commande des médicaments afin de soigner les chevaux, former les équipes et les coordonner afin qu’elles fonctionnent bien. Elle doit aussi s’assurer de la communication avec les réseaux de l’État et le RESPE (Réseau d’Epidémio-surveillance des Pathologies Équines) afin de connaître et surveiller la situation des maladies infectieuses dans le monde entier.

Au cours des jeux son équipe de plus de 150 vétérinaires a la responsabilité de gérer les urgences bien sûr, mais  surtout de tout mettre en œuvre pour le bien-être des 1 000 chevaux de compétition et des 350 chevaux d’animations : les accueillir, les soigner, et s’assurer qu’ils soient en bonne santé afin qu’ils puissent faire du sport à haut niveau dans les meilleurs conditions possibles. ``Ce sont de vrais athlètes et il faut les traiter tel quel !`` déclare le Dr Couroucé-Malblanc.

`` Nous avons plusieurs outils insolites pour améliorer la qualité de vie des chevaux tels des balances comme pour les boxeurs ! Il est très important de peser les chevaux à leur arrivée notamment, car le voyage est souvent long, et ils perdent souvent du poids. Nous avons aussi des stérilisateurs pour enlever la poussière du foin, ou encore des pièges à moustiques naturels bio. Nous avons affaire aux meilleurs chevaux du monde, nous mettons tout en œuvre pour qu’ils soient au top de leur forme !``, confie-t-elle.

*Après avoir étudié la médecine sportive appliquée aux chevaux de course, Anne Courroucé-Malbanc est actuellement Maître de conférence à Oniris (CISCO), l’école nationale vétérinaire de Nantes spécialisée en médecine interne pour les chevaux.