RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le MAPAQ pourvoyeur du syndicat agricole selon Jacques Cartier

Jean-Pierre LEMIEUX ,

20 août 2014 - Quand on parle de l'avenir de l'agriculture au Québec, il faut parler de la fin du monopole de l'UPA mais aussi de remplacer le lien entre le remboursement de taxes et l'appartenance à un syndicat.

« C'est tellement important parce qu'aujourd'hui les gens du MAPAQ deviennent des pourvoyeurs du mouvement syndical agricole ». Au cours d'une entrevue à Saint-Apollinaire aujourd'hui, M. Jacques Cartier, président du Conseil des entrepreneurs agricoles, a ajouté : « Pour nous c'est un non sens. Il n'y a aucun travailleur dans aucune entreprise qui a des avantages comme le fond de pension qui sont reliés à ses paiements de cotisations ».

Lors de entrevue avec l'éditeur de La Vie agricole, M. Cartier estime que le débat organisé à l'Expo pronviale de Montmagny demain n'en est pas un. M. Cartier n'a pas été invité (ni l'Union paysanne) à participer à ce débat.
Pour M. Cartier les sujets importants qui devraient être abordés sont : le programme Agri-Québec, le SRDI, l'impôt foncier... « On peut pas débattre de ça, il n'y a personne qui veut en débattre » d'ajouter le président de CEA. Lors de la réévaluation des grands programmes en agriculture le CEA voudrait en être partie prenante. Pour cela M. Cartier reconnaît qu'il faudrait que le CEA soit reconnu.