RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Mettre fin aux quotas par équité !

LVA ,


OPINION - Stephane Figeac - Ripon -
Votre article à propos de la ferme Ricxan me fait sursauter! J'aimerais un contre article dénonçant les méfait des quotas laitiers et de volaille...Ils empêchent carrément  l'arrivée de nouveaux venus en agriculture; j'habite en Outaouais et il y a plein de terre en friche partout autour de chez-moi en zone agricole qui pourrait servir à plein d'agriculteurs, si seulement ils pouvaient partir leur production laitière eux aussi, sauf que comme moi, ils n'ont pas le ou les millions de dollars pour démarrer! 
 
Ou bien les quotas deviennent inclusifs pour tout le monde qui souhaite vivre de ces productions ou bien on les aboli carrément car ça ne profite qu'à des privilégiés-égoïstes, comme ce ''bel exemple de relève'' dont vous parlez dans votre article; Qu'est-ce qu'on fait quand on n’a pas de parents qui nous transmettent les quotas laitiers? Et même avec beaucoup d'argent, il faut être ``parrainé' par un autre agriculteur du coin pour savoir s'ils acceptent que vous rentriez dans leur rang et s'ils ne veulent pas de vous, vous êtes cuit! Ce n'est pas moi qui le dit mais bien l'UPA car je me suis déjà renseigné!
 

Pourquoi ne pourrais-je pas avoir quelques vaches pour commencer et grossir par la suite, moi qui habite sur une ancienne ferme laitière, qui ai déjà travaillé comme vacher pendant 4 ans et qui est technicien agricole diplômé, section production végétale? Nos terres se meurent dans la Petite-Nation et les productions payantes et subventionnées ne sont pas accessibles, alors qu'en abolissant les quotas, plusieurs petites fermes laitières pourraient voir le jour et le même camion de lait pourrait venir chercher leur lait comme il le fait présentement pour les privilégiés; de plus, le prix du lait varierait en fonction du marché et non dans un système réglementé ``artificiel`` qui font en sorte que l'on paie notre lait et tous les produits laitiers beaucoup trop chers par rapport aux USA ou à l'Europe.
 
Donc abolissons le monopole de l'UPA et son imposition de quotas laitiers et ouvrons la voie aux plus petites fermes familiales et là, nous aurons de la relève (pourtant si difficile à trouver) pour que nos terres ne soient plus en friche mais exploitées correctement. Même sort pour les volailles car on m'interdit d'en faire plus que 100 alors que je pourrais en commercialiser plus de 1000 annuellement car j'ai énormément de demande pour les coqs à chair élevés à l'extérieur sur l'herbe?!! On est plus maîtres chez-nous car il y a des ``mains invisibles`` qui prennent des décisions de quantités à produire à notre place au lieu de nous laisser être des entrepreneurs à part entière...Qui met des barrières de production au constructeurs automobiles par exemple? Aux vendeurs de meubles chez ``Branchaud`` ou encore au nombre d'outils que vend la COOP fédérée ou Canadian Tire par année? Au contraire, ils sont encouragés à en faire plus pour que notre économie roule fort!
 

Sans les quotas, que les meilleurs l'emportent et les plus efficaces resteront, alors qu'avec les quotas, ce sont toujours les mêmes qui ont tout et tous les autres n’héritent que des miettes!