RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Rien ne va plus chez Olymel



(Vallée-Jonction) Quatre ans plus tard, les plaies causées par la menace de fermeture n'ont pas encore été pansées à l'usine Olymel de Vallée-Jonction. Les relations de travail sont tendues à l'extrême. L'employeur et le syndicat s'accusent mutuellement de contribuer à la détérioration du climat à l'intérieur de la plus importante usine d'abattage et de transformation de porcs au Québec qui fournit un gagne-pain à 1000 travailleurs.
Texte du Soleil sur Cyberpresse