RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Plus d'abeilles pour plus de bleuets.

LVA ,

Syngenta Canada Inc. a formé cet été un partenariat avec la Dalhousie University et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada dans le cadre d'un projet de recherche novateur visant à augmenter la population d’abeilles et à accroître le rendement des bleuets dans les provinces de l’Atlantique.

Le Canada constitue le plus important producteur de bleuets sauvages du monde. Ceux-ci proviennent pour la plupart du Québec et des provinces de l’Atlantique. Cette production a d’importantes retombées économiques et fait littéralement partie de l’ identité culturelle.

« L’augmentation de la demande de bleuets a entraîné une croissance de ce type de production. Or, les populations d’abeilles non pas suivi cette tendance, déclare le Dr Paul Hoekstra, directeur de la gestion responsable chez Syngenta Canada. Les abeilles et les bleuets sont intimement liés et la baisse de production de bleuets constatée au cours des deux dernières soulève l’inquiétude. »

« Nous considérons comme un problème sérieux l’absence d’un nombre suffisant d’abeilles pollinisatrices pour assurer la santé de la production, explique le Dr Chris Cutler, professeur agrégé à la Faculté d’agriculture de la Dalhousie University. Le présent projet de recherche vise à trouver des solutions à deux facteurs qui semblent être au coeur du problème : la perte d’habitats et le manque de ressources alimentaires pour les abeilles. »

Le projet prévoit la plantation de plantes attrayantes pour les abeilles et la création de sites de nidification. Il permet d’analyser au cours des deux prochaines années l’impact de ces modifications aux habitats naturels sur les populations d’abeilles et la pollinisation des bleuets.