RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Une emprise indéniable de l’UPA sur l’Expo provinciale !



(LVA) Le projet de débat sur les grands enjeux agricoles, initié par La Vie Agricole, et qui devait aussi avoir lieu à L’Expo provinciale de Montmagny est apparemment bloqué par les pressions de L’UPA !

En 2013, la conférence de Jean Garon, programmée par l’Expo provinciale suite à la sortie de ses mémoires, a été annulée juste avant l’évènement fort probablement par crainte des vérités qui pourraient être dites après la publication de son livre Pour tout vous dire. La directrice de l’Exposition provinciale de l’époque a donc renoncé à regarder en face les défis qui attendent l’agriculture. On apprenait ensuite pour l’été 2013, la venue de Marcel Groleau, président de L’UPA et du ministre Gendron pour présider l’évènement à Montmagny !

Sortir de l’échec !

En 2014, l’expo provinciale de Montmagny, mal en point suite à son échec de l’an passé (seulement 5000 visiteurs) et la menace par le ministre Gendron d’un transfert de l’Expo provinciale ailleurs, a décidé de se battre pour réussir un coup d’éclat pour accentuer sa visibilité. Un nouveau directeur entre en poste et brasse la cage sur la Côte-du-Sud, reconnue plutôt conservatrice et centrée sur ses élites locales. Il faut sauver le flop de l’an passé !

L’Expo approche Garon

En avril 2104, au cours d’une rencontre entre le nouveau directeur général de L’Expo, La Vie Agricole et Jean Garon, un projet de débat est évoqué avec entre autres, Jean Garon et d’autres intervenants dont Yvon Picotte, ancien ministre libéral (depuis devenu chroniqueur à La Vie Agricole). L’Expo de Montmagny espère même alors, par notre entremise, de développer une écoute auprès de Québécor pour une couverture nationale.

En juillet, M.Garon décède. L’idée de mettre en place un débat sur les grands enjeux de l’agriculture entre d’autres acteurs divergents se poursuit : Il est alors question de faire un vrai débat : Du genre, entre Benoit Girouard (Union Paysanne), Jacques Cartier (Conseil des entrepreneurs agricoles), Marcel Groleau (Union des Producteurs Agricoles) et L’Expo tient même à faire un Hommage à Jean Garon avant le débat.

Un pas en arrière, bonjour l’indépendance du débat !

Puis un recul s’opère. L’Expo exige qu’aucun média ne soit associé au projet débat pour lui donner toute son indépendance ! Quelques jours après cette déclaration à La Vie Agricole, L’Expo provinciale annonce que deux médias participeront au débat : l’un comme modérateur, La Terre de Chez Nous et l’autre comme intervenant, Radio-Canada.

Bonjour l’indépendance du débat ! Même Marcel Groleau qui selon la direction nous avait écrit qu’il refusait de débattre serait maintenant de la partie ! S’en suit un écrit par la direction de l’Expo provinciale annonçant l’annulation de l’hommage à Jean Garon par manque de temps ! Un ``sms`` de la part de La Vie Agricole soulignant l’aspect minable de la tournure des évènements amène une relance de L’Expo provinciale pour proposer un hommage à M.Garon mais non plus lu par Simon Bégin, son fidèle collaborateur depuis 30 ans, mais par la présidente de l’Expo provinciale ! D’un commun accord, La Vie Agricole, Simon Bégin et la famille Garon refusent de s’associer alors à ce qui commence à ressembler à une mascarade et une tentative de récupération de la part de l’UPA ou de quiconque qui ne respecterait pas la liberté de pensée de M.Garon

Le vrai débat est ailleurs !

La Vie Agricole continue son chemin avec les acteurs du monde agricole ancrés dans la réalité et verra avec la famille Garon à honorer convenablement la mémoire de M.Garon dans le futur. Tout cela est presque risible mais c’est vrai !! Et dire que Jean Garon nous disait quelques semaines avant de nous quitter :`` Tu verras, si L’UPA participe au débat, ils en prendront le contrôle !``