RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Des pipelines pour éviter le pétrole importé !

Yannick PATELLI ,

Dans le projet d’acheminer le pétrole canadien d’ouest en est, le ministre canadien des Ressources naturelles Greg Rickford a un argument de poids. Le Québec importe 98 % de son pétrole de l’étranger.

Le ministre est convaincu que le transport du pétrole de l’ouest canadien vers le Québec est un gage de prospérité pour la province qui verrait ses raffineries devenir plus concurrentielles. Pour ces raisons il souhaite à la fois concrétiser le projet Énergie Est de TransCanada qui prévoit un pipeline qui pourrait transporter environ 1,1 million de barils de pétrole brut par jour de L’Alberta et de la Saskatchewan vers le Québec et l’inversion du flux de la canalisation 9B du pipeline de la pétrolière Endbridge entre l’Ontario et Montréal.

Il se dit très confiant de la fiabilité du transport qui est selon lui sécuritaire à 99,99 %. L’arrivée d’un gouvernement majoritaire libéral à la tête du Québec semble encourager le Fédéral qu’un développement positif se réalisera dans les prochains mois. De nombreuses organisations écologistes dont la Fondation Suzuki, critiquent les positions du gouvernement fédéral et souhaiteraient que les milliards investis dans les infrastructures pétrolières le soient dans les énergies propres.