RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pas un mot sur l’agriculture !



Par Léo-Jacques Marquis, MBA, agronome

Le budget 2014 - 2015 déposé à l'Assemblé Nationale par le Ministre des finances du gouvernenent du Québec,

M. Carlos Leitao vise selon lui à "la relance de l'économie du Québec et le redressement des finances publiques".

Au plan budgétaire, les fonds alloués au Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et de ses organismes (MAPAQ) passent de 1 084 344 $ millions en 2013/2014 à 1 042 686 $ millions. Une baisse de 41 658 $ millions, soit une baisse de 4 %.

 Mais d’autres ministères et organismes ont vu leurs budgets également baisser.

 Pour la relance de l'économie, le Ministre compte aider les PME manufacturières, l'industrie forestière, permettre la mise en valeur des ressources naturelles et des hydrocarbures. Ce discours sur le budget ne prononce pas un mot sur l'agriculture.

Quelles questions doit-on se poser? 

  1. Ce secteur est-il ou pas un élément contributif à la relance de l'économie?

  2. Faut-il y voir pour 2014/2015 l’expression anglaise : ``Business as usuel`` ?

 Si tel est le cas la contribution de ce Ministère et de ces organismes au développement de l’industrie ne sera rien d’autre pour cette année que la continuité du passé !