RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Modifier la gestion de l'offre, une idée appuyée par des personnalités québécoises

Yannick PATELLI ,

La Vie Agricole vous dévoilait hier matin que l'Union Paysanne vient de produire une étude dont l'objectif et de modifier la gestion de l'offre. Cette étude sera dévoilée ce mardi 2 décembre. Plusieurs personnalités influentes du Québec en signent l'introduction. Voici en primeur quelques extraits.

Des personnalités signent l’introduction de cette étude

  • (…) Avec ce document, l'Union paysanne propose d'ouvrir une troisième voie, qui je l'espère, débouchera sur une réflexion nationale sur la gestion de l'offre qui concerne l'ensemble des Canadiens /Jean-Pierre Léger
  • Le statu quo n'est plus tenable. / Jacques Proulx
  • Le débat est pertinent et, compte tenu du rôle important de l’agroalimentaire, interpelle tous les citoyens./ Jean Pronovost
  • Toute politique publique qui demeure stagnante court vers sa désuétude (…) Malheureusement, la gestion de l’offre restreint la création et le maintien de fermes de plus petites tailles capables / Jean Nobert
  • L’enjeu qui entoure la gestion de l’offre doit préoccuper chacun de nous et non pas seulement les producteurs qui en vivent./ Sylvain Charlebois


 

Extrait de l’étude qui sera dévoilée par L’Union Paysanne ce mardi 2 décembre, jour 1 du congrès de L'UPA

®    Au Québec, 104 producteurs d'œufs produisent actuellement 1,2 milliard d'œufs avec une valeur de production à la ferme de 150 millions de dollars

®    En Ontario, 1 100 producteurs de poulets produisent tout près de 200 millions d'oiseaux.

®    En Colombie-Britannique, 65 éleveurs de dindons produisent 21 316 tonnes de viande

®    En Saskatchewan, 166 fermes laitières produisent plus de 2 300 000 hectolitres (1 hectolitre = 100 litres)

L’étude commente ces chiffres par ces réflexions : ``Peut-on alors parler d'équité entre les générations? Est-ce que cela représente la vision souhaitée de l'agriculture pour les Canadiens? (…) Quand on pense au fait que la gestion de l’offre est combinée à des règles d'accessibilité quasi impossibles, on peut sans crainte affirmer que la gestion de l'offre s'est cartellisée en plus de s'éloigner de sa mission première``.