RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Commission Robillard et réforme du soutien à l'agriculture: rien de neuf pour L’Union paysanne

LVA ,

Par Benoit Girouard / L'Union paysanne réagit avec retenue à la proposition de la Commission Robillard de convertir l'Assurance Stabilisation des Revenus agricoles (ASRA) en un programme d'assurance. Rien de neuf ici, puisque la commission Pronovost l'avait évoqué en 2007 et que le rapport St-Pierre en avait expliqué la transition en 2009.

Réaction retenue, parce qu'en substance rien n'est défini. Si cette réforme est souhaitée par l'Union paysanne, c'est à condition que ce soutien soit mieux réparti et non aboli. «Le gouvernement Couillard ne peut pas faire d'exercice purement comptable avec l'ASRA et c'est ce que propose la Commission Robillard.» souligne Benoit Girouard, président de l'organisation.

Même si l'ASRA équivaut à jeter de l'argent par les fenêtres, comme le soulignait encore récemment1  Jean Pronovost, l'ex-président de la CAAAQ2, il ne faut pas se la refermer sur les doigts. Une transition est nécessaire. « Notre agriculture n'est pas trop soutenue, elle est mal soutenue. L'ASRA est un programme aux effets pervers, inéquitable pour les régions, les jeunes et l'agriculture de créneaux», termine le président de l'Union paysanne.

Nous invitons le ministre de l'Agriculture Pierre Paradis à réformer le programme de l'ASRA et le soutien à l'agriculture en général, mais en partant de la lecture faite par le rapport Pronovost et le rapport St-Pierre.

1- http://lavieagricole.ca/2210/

2- Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire du Québec, rapport Pronovost