RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les prochains jeux équestres 2018 rayonneront partout

Yannick PATELLI ,

La Vie Agricole, en entrevue avec Paul Côté, directeur général du comité des jeux équestres mondiaux 2018, a appris que ces jeux au Québec visent à rayonner à travers le Québec et le Canada au complet. S’il est déjà acquis que la cérémonie d’ouverture se tiendra à Montréal, celle de fermeture à Bromont, des options seront regardées pour que des activités aient lieu à Québec, a confié M.Côté à La Vie Agricole.

 

`` C’est sûr qu’on veut rayonner au-delà de Bromont. On pense à un évènement de polo à Québec mais il est trop tôt pour donner des détails, il nous faut d’abord regarder les disponibilités avec les plaines. Notre intention est d’être visible partout au Québec et au Canada.``, a-t-il dit.

Le directeur nouvellement choisi nous a confié travailler actuellement avec une équipe restreinte de six personnes. Lorsque nous lui avons parlé mi-décembre, il finalisait le contrat avec l’agence  de communication et marketing, Dentsuboss, qui aura le mandat de travailler à la création du logo et de l’identité des jeux. Il faudra attendre encore plusieurs mois pour savoir quelle compagnie pourrait être mandatée pour l’organisation en tant que telle. Quant à ce qui concerne la participation financière d’Alltech qui a été le commanditaire principal des jeux de 2010 aux États-Unis et de 2014 en France, il est trop tôt pour connaitre leur intention nous a dit M.Côté. `` Ils sont encore en analyse des retombées de l’opération en Normandie.``

Une fois que la multinationale en nutrition animale qui se positionne comme le premier sponsor des jeux depuis les deux dernières éditions se sera commise sur sa réelle volonté de commanditer à nouveau ou non, les recherches auprès des autres partenaires privés potentiels pourront commencer. À voir l’impact positif auprès du public en France, tel qu’a pu le constater La Vie Agricole à titre de Média Ambassadeur en Normandie, de grosses compagnies risquent fortement de s’intéresser à ce spectacle unique qui ne se produit que tous les quatre ans. Québec aura ainsi la chance en 2018 d’exister dans le monde entier.

JEM 2014