RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les agriculteurs à l’est de Québec abandonnés par leurs politiciens ?

LVA ,

Norbert Morin

PurGenesis Technologies, cette compagnie qui devait faire vivre des dizaines de producteurs d’épinards, est officiellement en faillite depuis le 8 décembre 2014. La première assemblée des créanciers a eu lieu à Québec, le 5 janvier. Cette faillite totalise un passif de plus de 9 M $. Plus de 60 créanciers sont impliqués. Cette aventure soutenue par des politiques de tous les paliers ne serait-elle qu’une grande fumisterie ?

La Vie Agricole avait informé dans son numéro de juillet dernier que les agriculteurs du Québec et particulièrement de l’est de Québec avaient été tout bonnement floués pendant des années par des déclarations mensongères des uns et des autres qui leur promettaient tous le succès en devenant fournisseur de matières premières (pousses d’épinards) pour l’usine de cosméceutique. Alors que les CLD ferment dans les régions du Québec, ce n’est certainement pas l’aventure de PurGenesis sur la Côte-du-Sud, très soutenue par le CLD local de Montmagny, qui va redorer l’image des défunts CLD. Pourtant le député libéral de la Côte-du-sud, Norbert Morin, vice-président de la CAPERN et le maire  de Montmagny, Jean-Guy Desrosiers ont toujours clamé haut et fort le grand succès à venir de PurGenesis, une compagnie cosméceutique sur la Côte-du-Sud, financée à coup de millions par les deux paliers de gouvernements dès 2006 qui devait se fournir en pousses d’épinards auprès des agriculteurs québécois. En juin dernier déjà, Investissement Québec a mis sous séquestre la compagnie PurGenesis.

Les grands perdants sont certes les investisseurs privés, les différents paliers de gouvernements qui ont contribué aveuglément à en croire le député NPD François Lapointe mais aussi les citoyens payeurs de taxes et les agriculteurs du Québec à qui on a fait miroiter de fausses promesses. Triste fin surtout pour le maire de la place, Jean-Guy Desrosiers, qui disait en 2009:`` Le projet de PurGenesis est l’un des plus importants dossiers que j’ai eu à traiter au cours de ma carrière politique. C’est une des réussites dont je suis le plus fier``. Mauvaise nouvelle pour l’ex-député conservateur Bernard Généreux, alors qu’il pense à un retour en politique, qui a lui aussi chanter la ritournelle du ``un jour ça viendra`` !

François Lapointe (NPD) est un des rares députés qui a osé remettre cette histoire dans l’actualité en juin dernier en déclarant: ``Il y a des compagnies dans ma circonscription qui sont renversées de voir ça. Ils pourraient faire des miracles avec la moitié de cet argent. Je me rappelle avoir entendu le maire de Montmagny dire un jour que toutes les terres agricoles de la région allaient être remplies de bébés épinards``. Mais il est devenu au fil des mois, de moins en moins bavard comme tous les autres. Le seul le politicien qui a osé dire dès le début, et cela dès 2010, que PurGenesis sentait la fumisterie, s’appelait Claude Roy, ex-député adéquiste sur la Côte-du-Sud! Mais personne ne le prenait au sérieux. Depuis il a quitté la politique. Il ne reste donc en poste que des politiciens sérieux et efficaces semble-t-il !!

 

 

François Lapointe
Bernard Généreux
Jean-guy Desrosiers