RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

``La liberté d’expression et la liberté d’opinion avant tout !`` Pierre Paradis

Yannick PATELLI ,

Le ministre Paradis répond à la déception de L’UPA !

La Vie agricole a obtenu ce matin la réaction du ministre Paradis suite à la déclaration de Marcel Groleau vendredi dernier sur la nomination qu’il conteste de Jean Pronovost. Voici le message que le ministre a à passer au président de l’Union des producteurs agricoles.

 

Des réunions officielles faussées !

« Parmi les valeurs les plus chères à mes yeux se trouvent la liberté d’expression et la liberté d’opinion. Comme vous le savez, je fais des visites sur le terrain à toutes les semaines. C’est en étant présent sur le terrain que j’ai réalisé qu’il y avait de nombreux obstacles à la relève en agriculture et que certains de ces obstacles ne m’étaient pas rapportés dans les réunions officielles !  » a déclaré Pierre Paradis à La Vie agricole.

La diversité des points de vue !

Il ajoute « L’unanimité, je ne crois pas à ça, surtout en présence d’enjeux d’une telle complexité comme on en retrouve en agriculture. Je crois à la diversité des points de vue et c’est exactement ce que monsieur Pronovost aura le bénéfice d’entendre, et ce, en toute liberté. Tous ceux qui veulent collaborer au mandat de monsieur Pronovost sont les bienvenus. Pour ceux qui ne veulent pas collaborer, il n’y a rien dans la loi qui les oblige. En résumé, c’est une invitation qui favorise la liberté d’expression, personne n’est obligé, et c’est fait en toute humilité. »

Confiance inébranlable en Jean Pronovost

«Notre gouvernement est préoccupé d’assurer un avenir prometteur pour la relève agricole au Québec. Nous avons pris des engagements en ce sens lors de la dernière campagne électorale. Lors de la mise à jour économique en décembre, nous avons annoncé deux mesures fiscales pour aider la relève. Nous poursuivons en 2015 à faire de la relève une priorité avec le mandat donné à monsieur Pronovost. Monsieur Pronovost a toute ma confiance dans l’accomplissement de ce mandat. Je vous rappelle qu’il a réalisé un travail remarquable en présidant la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire au Québec et les intervenants du milieu ont su reconnaître la qualité exceptionnelle de son travail. » de dire le ministre Paradis à La Vie agricole.