RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Chaque année est différente sur le marché des grains

Stéphane D'AMATO ,

En parlant des prix actuels, trop de producteurs disent encore: « l’année passée, on avait ce prix là ». 

Les marchés des grains sont très changeant depuis 2007. C’est la norme maintenant et on va vivre avec ça pour encore plusieurs année, voire quelques décennies. Ce qui était vrai l’année dernière ne le sera pas cette année. Encore pire, ce qui était vrai la semaine dernière ne le sera plus cette semaine. Parfois même, c’est au jour le jour.

La preuve, quel mois de février on a connu sur les marchés! Au 7 mars, le prix du maïs de vielle récolte à Chicago a gagné $0,50/bu et se bute sur la résistance de $5,00 pour l’instant. La fève de soya a monté de $1,20/bu et le tourteau de $20/TC.

Cette hausse c’est produite suite à la combinaison de plusieurs facteurs haussiers. D’abord, les fonds spéculatifs sont devenus acheteur sur le marché à terme de Chicago. Ensuite, les ventes de maïs et de soya à l’étranger, particulièrement à la Chine, combiné à la baisse de l’inventaire de maïs américain ont ont créé un environnement haussier dans le marché. Finalement, la crise Ukrainienne a mis de l’huile sur le feu, l’Ukraine étant le 3è exportateur de maïs et le 7è de soya au monde.

Le marché porte maintenant son attention sur la récolte de soya brésilien qui est complétée à 55% et la récolte de maïs argentin qui débute. Mais le facteur le plus important est la prévision d’ensemencement du USDA qui se fera le 31 mars. D’ici là, le marché prendra sans doute une courte pose avant de réagir à la hausse ou à la baisse. On s’attends à une baisse des superficies de maïs de 2 à 4 millions d’acres et d’une augmentation des superficies de soya équivalente.

Sur notre marché local, les prix ont suivit la hausse de Chicago tandis que le dollar est rester assez stable à environ US$0,90. Au 7 mars, les négociants doivent payer environ $200 en ce moment pour acheter du maïs à St-Hyacinthe. Tel que je le prévoyait, les bases ont reculé à la suite de la hausse du prix de Chicago puisque les ventes des producteurs de grains sont équilibrées en ce moment.

Le marché de l’exportation est très vigoureux au Golfe du Mexique avec une base de US$0,80+mai pour livraison mars et avril, ce qui donne CAN$250/tm. L’équivalent sur une ferme à St-Hyacinthe serait d’environ $215.

 

NOTRE SERVICE DE COURTAGE MAINTENANT POUR LES ÉLEVEURS!

Nous sommes heureux d’annoncer que Axis Agriculture offre maintenant son service de courtage CÉRÉALIS aux éleveurs qui fabriquent leurs moulées à la ferme.

Les éleveurs doivent s’inscrire en ligne à www.cerealis.ca pour recevoir sans frais nos offres de vente de maïs et de tourteau de soya par courriel.

Axis Agriculture maintient une veille sur les marchés des grains et des protéines afin d’y saisir des opportunités favorables aux producteurs de grains ou aux éleveurs. Lorsque nous identifions une opportunité d’achat ou de vente à saisir, nous négocions un prix avantageux avec un négociant (parmi les 10 plus importants au Québec) que nous communiquons par courriel à nos clients éleveurs ou producteurs de grains selon le cas, en conservant l’anonymat du négociant. Pour accepter l’offre, l’éleveur/ producteur retourne par courriel la quantité qu’il désire acheter/vendre. Nous lui confirmons alors son achat/vente et l’identité du négociant. La transaction est entre l’éleveur/producteur et le négociant. Axis Agriculture facture ses honoraires professionnels à l’éleveur ou le producteur pour la transaction.

Les éleveurs et producteurs de grains qui utilisent notre service de courtage CÉRÉALIS deviennent des clients de Axis Agriculture et on alors accès à nos conseils par téléphone et par courriel.