RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

LVA c’est pas la Pravda

Yannick PATELLI ,

Notre journal publie des opinions très divergentes qu’elles viennent des lecteurs ou de nos chroniqueurs et collaborateurs. C’est ce qui fait que La Vie agricole ce n’est pas la Pravda. (Média russe bien connu à l’ère soviétique pour filtrer l’information selon les options du gouvernement qui le contrôlait).

Nous avons demandé à Marcel Groleau, président de L’Union des producteurs agricoles du Québec de se faire photographier avec notre journal en main pour la campagne de notre 15 ème anniversaire sous le thème Tout le monde lit La Vie agricole. Ce qui est maintenant une évidence sur le terrain. Il a refusé. Les présidents des organisations syndicales en quête de reconnaissance officielle, Jacques Cartier pour le Conseil des entrepreneurs agricoles et Benoit Girouard, pour L’Union paysanne ont tous deux dit ``Oui``. Il est étonnant que le président du seul syndicat pour le moment reconnu par la loi s’y refuse alors qu’il lit notre journal ou qu’il devrait  le lire ! On peut même se demander s’il a réagi comme président de l’UPA ou comme président du journal syndical de l’UPA !

Le mois dernier, la plupart des décideurs des grandes compagnies agricoles ont accepté lors du SIMAQ 2015 de participer à notre campagne : Tout le monde lit La Vie agricole, car tous étaient conscients qu’ils soient d’accord ou pas avec ce qui circule dans notre média, que le contenu est le véritable reflet des campagnes du Québec. Le ministre Paradis est le premier homme politique qui a fièrement dit oui. Ce mois-ci se joignent à lui les critiques en matière agricole au Parti Québécois, André Villeneuve, et à la Coalition Avenir Québec, Sylvie D’Amours

Place aux femmes

En ce mois de mars, au cours duquel le 8 souligne la journée de la femme, La Vie agricole a choisi de mettre le focus sur des femmes qui ont marqué ou marqueront l’agriculture: Françoise Gauthier, première et seule femme à ce jour ministre de l’agriculture au Québec; Hélène Alarie, première femme agronome au Québec, Hélene Robert, présidente du premier conseil national provisoire des femmes en agriculture et Sylvie D’amours, en charge des enjeux en matière agricole au parlement pour le compte de la CAQ. Françoise David, critique en matière agricole au Québec pour Québec Solidaire n’a pu participer à cette édition en raison d’un conflit d’horaire, mais elle dévoilera sa vision de l’agriculture dans notre numéro du mois d’avril.