RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les quotas, c’est fini !

LVA ,

Depuis le 1er avril, et ce n’est pas un poisson, le système administré des quotas laitiers en Europe, existant depuis 1984, n’existe plus. Une révolution est en marche pour les agriculteurs et l’industrie laitière outre-Atlantique. 

Après la guerre, il fallait produire plus pour assurer l’autosuffisance alimentaire des peuples. En 1962, viendra dans le cadre des ententes européennes, la politique agricole commune (PAC). Les prix garantis créent de l’excédent coûteux à conserver. L’Europe impose alors des quotas.

Depuis le 1er avril, les agriculteurs européens peuvent à nouveau produire les quantités qu'ils veulent. La libéralisation des marchés prend du terrain mais les producteurs et industriels devront vivre avec la volatilité des marchés. Certains y verront des avantages, juste sur l’année passée, les prix auraient augmenté de 8 % : «Les Français exportent surtout des ingrédients à haute valeur ajoutée et à forte technicité, comme les fromages, les poudres de lait et le lactosérum. Les coopératives ont investi 750 millions d'euros depuis 2012 pour pouvoir exporter davantage de volumes. Les entreprises privées quasiment autant», a déclaré hier, Pierre Begoc, directeur des affaires internationales de la société de conseil Agritel au quotidien français Le Figaro.

Les possibilités d’exportation sont donc sans limite, reste à voir si les agriculteurs exploitant de petites exploitations y trouveront leur compte ou s’ils prendront le pas de la tendance actuelle en France et en Allemagne, soit de grossir leur cheptel.