RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le vote secret,pas encore !

Yannick PATELLI ,

Lors du congrès de la Fédération des producteurs de bovins cette année, le vote secret n’était pas encore à l’honneur. Les motions proposées se sont faites à main levée.

Le règlement de la Fédération prévoit quelques articles comme : `` Quand le vote est appelé par le président et accepté par l’assemblée, toute discussion cesse et le vote se prend``, mais aussi, `` Le vote se prend à main levée à moins qu’au moins 30 délégués ne réclament le vote secret`. Il semble donc qu'une telle demande ne fut pas le cas cette fois-ci. Le règlement ne précise d’ailleurs pas si les délégués qui souhaitent le vote secret peuvent le demander secrètement !

Le vote secret validé par la Régie

Récemment des producteurs demandaient à la Régie des marchés de faire reconnaitre la nécessité du vote secret. Le producteur Jean-Charles Parent déclarait à Régie, l’importance de la tenue d’un vote secret dans les régions puisque souvent l’assemblée est constituée de voisins ou de parents, ce qui occasionne des malaises et fait en sorte que plusieurs producteurs ne s’expriment pas.  Un autre, Guy Lessard expliquait alors que la Fédération n’écoute pas les producteurs préférant leur imposer des règles.

La Régie des marchés déclarait récemment qu’un producteur qui souhaiterait voir élire un délégué plus contestataire devrait pouvoir le faire, sans que tous les autres producteurs le sachent. Selon elle, dans le contexte actuel où un certain nombre de producteurs contestent la gestion de la Fédération, une disposition qui restreindrait indûment le recours au vote secret est de nature à empêcher l’expression libre du vote du producteur et, par là, la vie démocratique associée à la mise en marché collective visée par la Loi.