RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Sauver la gestion de l’offre

Simon BEGIN ,

La défense de la gestion de l’Offre a été au cœur du message du président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre, lors de l’assemblée générale annuelle de cette puissante organisation cette semaine.

Alors que les signaux en provenance des négociations pour un accord commercial Trans-Pacifique sont de plus en plus  inquiétants pour la gestion de l’offre, le président a rappelé en quelques chiffres la réalité de certains pays où règne le marché libre du lait :

Huit fermes laitières de l’état de New York, dont une de 950 vaches, viennent d’être avisées qu’elles ont 30 jours pour se trouver un autre débouché,  l’entreprise qui achetait leur lait n’en ayant plus besoin;
Depuis le début de 2015, le prix aux producteurs laitiers américains a chuté de 30% à 40%, après un sommet atteint en 2014. En cause, une surproduction et la hausse du dollar américain qui plombe les exportations;
Fonterra, le géant laitier de la Nouvelle-Zélande a annoncé des baisses du prix du lait à la ferme de 40% pour 2015;
Le marché chinois sur lequel tous les grands pays producteurs comptent pour accroître leur production connait des ratés avec une chute de la demande intérieure et des inventaires en hausse. Résultat : des producteurs chinois jettent leur lait ou envoient leurs bêtes à l’abattoir.

Le message du président des Producteurs de lait du Québec aux gouvernements a été  clair: ``Pensez-y bien avant de mettre la hache dans un système de gestion de l’offre qui  protège les producteurs canadiens de ce genre de crise depuis plus de 40 ans``.