RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pendant que les producteurs sont aux champs, les marchés bougent encore !

Stéphane D'AMATO ,

Les semis avancent normalement en ce début de mai, au moment où j’écris ces lignes. À la fin du mois de mai, le maïs sera complété et les semis de soya très avancé. Les météorologistes avaient prévus un mois d’avril froid et pluvieux (ils ont eu raison) et ils prévoient des mois de mai et juin avec des températures plus hautes que la moyenne. Je dirais que les cultures de la saison 2015 sont parties du bon pied.

Généralement, lorsque la météo est favorable à des semis hâtifs, les producteurs d’ici et d’ailleurs ont tendance à semer du maïs, même si leur intention était différente en hiver. Et comme les semis de maïs de 2014 au Québec étaient de 14% inférieurs à 2013, les superficies vont sans doute augmenter. 

 

La prévision de superficies de maïs et soya au Québec diverge de la prévision des superficies américaines. Cela laisse croire que les producteurs du Québec évaluent les considérations agronomiques autant qu’économiques dans leur plan de culture. J’ajoute que le prix du soya bénéficie de l’avantage du dollar à US$0,80 et qu’à $420 il est plus rentable que du maïs à $190

Avec un rendement à 9t/ha, la production de maïs sera d’environ 3,5 millions de tonnes, une très bonne récolte qui positionnera le Québec en surplus de 500 000 tonnes, bon pour l’exportation. Pour le soya, si le rendement est de 2,8t/ha, la production sera de 875 000 tonnes, 25 000 de moins que l’année 2014.

Pour ceux qui suivent les bases pour la nouvelle récolte, si on compare les offres des négociants pour livraison aux battages avec celles aux Golfe du Mexique, il se passe des choses intéressantes.

D’abord, l’offre actuelle (début mai) pour le maïs à $0,90+déc15  livraison novembre 2015 sur une ferme à St-Hyacinthe est acceptable quand on tient compte de la récolte en cours et de l’offre au Golfe.

Pour le soya, l’offre actuelle (début mai) pour le soya est de $1,80+nov15 livré aux élévateurs portuaires du St-Laurent est beaucoup trop basse compte tenu de la base du Golfe du Mexique et du léger recul de la production québécoise et ontarienne. Celle-ci devrait transiger à environ $2,40+nov15.

La période des semis est une période où les producteurs sont très occupés aux champs. Il ne faut pas négliger l’attention qu’on porte aux marchés pendant cette période car le marché local et celui de Chicago sont dans une période d’alignement des prix.

Le marché me donne un signal de vente pour le maïs de la nouvelle récolte en ce moment en utilisant un contrat à prix ouvert (base fixé et contrat à terme ouvert). À vous d’en profiter s’il n’est pas trop tard.