RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le lait en Inde, menace ou investissement?

Félix GUILLET ,

L'industrie laitière indienne est la plus importante au monde avec 132.43 millions de tonnes de lait en 2013, soit 17% de la production mondiale. Pourtant le pays est pratiquement absent du marché des exportations mondiales, mais c'est appelé à changer très vite.

Bien que l'Inde ait le plus gros volume de production de lait, presque la totalité des produits sont consommés à l'intérieur du pays ou se perdent. Près de 50% du lait est consommé sur les fermes, sans être pasteurisé ou réfrigéré, mais les autres 50% ne se rendent pas nécessairement au consommateur. Le manque de ressource pour conserver les produits laitiers ne le permette pas. L'américanisation du style de vie, et par conséquent de l'alimentation, pourrait toutefois changer la donne. La demande de lait augmente d'environ 4,4% par an tandis que la production n'augmente que de 2,2%. Des moyens sont donc mis en branle pour augmenter la productivité des 120 millions de buffles et vaches laitières dans le pays. Les fermiers s'associent avec les acheteurs pour avoir accès à plusieurs services modernes de médecine vétérinaire, de gestion de ferme et de l'alimentation, en plus des services d'insémination artificielle. Les producteurs comptent beaucoup sur l'insémination pour améliorer le patrimoine génétique et le rendement de leur troupeau.

Selon «The Economic Times» avec les bons changements, la production moyenne pourrait passer de 3 litres pour une vache chaque jour à 15 litres de lait quotidiennement. De telles modifications ne seront toutefois pas appliquées à la plupart des fermes, car en ce moment seulement  de 18% à 20% du lait produit passe dans un marché organisé. C'est toutefois une augmentation significative car seulement 13% traversait ce marché en 2005. L'augmentation de la transformation des produits laitiers concorde avec l'augmentation des exportations. L'Inde pourrait venir en compétition avec d'autres producteurs qui exportent en Afrique et en Asie.

Selon la firme «Ladderup» le marché des transformateurs pourrait passer de 55 milliards en 2012 à 118 milliards d'ici 2017.