RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Moins d’endettement sur les fermes

LVA ,

Selon Financement agricole Canada, la valeur des terres au Québec s’apprécie mais doucement. Si on parlait d’une augmentation de la valeur de 24,7 % en 2013, elle ne serait que de 15,7 % en 2014. La moyenne canadienne est de 14,3% l’an passé.

Un peu partout au Canada la valeur des terres augmente raisonnablement : En Alberta, au Manitoba, en Ontario, et en Saskatchewan. Corinna Mitchell-Beaudin, vice-présidente exécutive et principale dirigeante du risque à FAC a déclaré que si les augmentations demeurent considérables dans certaines régions du pays, que nous nous dirigions vers des hausses de la valeur des terres plus modérées. Jean-Philippe Gervais, économiste agricole en chef à FAC, rappelle que si c’est un bon moment pour acheter une terre en raison des taux d’intérêt bas, qu’il faut rester prudent car les taux d’intérêt finiront par augmenter. Dans le même temps quand les terres prennent de la valeur, les fermes aussi. L’actif à la valeur marchande par ferme au Québec s’élevait en 2014 à 2,2 M$. Une bonne nouvelle, les producteurs sont moins endettés qu’il y a cinq ans. Le taux d’endettement des fermes a diminué de 29 % en proportion de l’actif en 2009 à 26% en 2013.