RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le traité UE-USA contesté par les extrémistes !

Yannick PATELLI ,

En Europe le partenariat de libre-échange transatlantique (Tafta) (1) initié en 2013 est attaqué par l’extrême gauche et l’extrême droite pendant que les grands partis centristes semblent s’en accommoder au nom des règles de l’Union européenne.

Le Tafta vise la constitution d’un immense marché représentant 40% du PIB mondial et 800 millions de consommateurs comme le Traité TransPacifique de ce côté-ci de l’océan. Quelles normes communes en attendre sur le plan sanitaire, environnemental, social etc. Celles de l’Europe ou celles de l’Amérique, voilà la question que posent depuis deux ans les partis extrémistes en Europe. Si le Front de gauche et les écologistes montent régulièrement au front contre le Tafta, le Front national hier sur BFMTV dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin mettait en garde contre le poulet lavé au chlore en provenance des États-Unis et contre le bœuf aux hormones du continent américain. Le vice-président du parti Front national, Florian Philippot déplore que le texte du traité ne soit pas disponible et juge la méthode non démocratique et qualifie ce traité de ``bing-bang contre l'agriculture et la Politique Agricole Commune.`` Il ajoute: ``C'est une épée de Damoclès au dessus- de l'assiette des français.``

 «Ce traité c’est la fin du projet européen, la fin de notre capacité à décider de nos choix, la remise en cause de notre souveraineté, une faute politique considérable», confiait l’écologiste Yannick Jadot au journal Libération déjà au printemps dernier. Et il ajoutait : «Une ferme américaine, c’est en moyenne 180 hectares contre 13 hectares en Europe, 1 000 vaches aux Etats-Unis, 50 en Europe. Comment lutter ? L’accord risque de les saborder.»

Ces attaques contre une pensée néolibérale est quelque chose qui n’est pas étranger au Québec où par ailleurs au regard du front commun cette semaine pour sauver la gestion de l’offre, tous les intervenants semblent faire consensus hormis l'Institut Économique de Montréal.

Que disent les partis centristes ?

Les socialistes estiment que les extrémistes fantasment sur les conséquences réelles du Traité. Rappelons-nous d’ailleurs qu’il y a quelques mois, François Hollande, président de la République Française, dans le cadre d’une entrevue donnée à La Vie agricole avec la collaboration de Agra-Presse, déclarait qu’il faut produire plus. L’UMP, parti présidé par Nicolas Sarkozy maintenant connu sous la bannière Les Républicains se dit plutôt favorable à cette entente et défend le principe de réciprocité.

 (1) Tafta (Transatlantic Free Trade Area), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement), GMT (grand marché transatlantique).