RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La préface de Monsieur

Yannick PATELLI ,

Monsieur Jacques Parizeau, en 2013, nous a fait l’honneur de préfacer le livre de Jean Garon, Pour tout vous dire,  lors de sa coédition par La Vie agricole et VLB Éditions. Au lancement à Montréal, Jacques Parizeau m’a glissé à l’oreille l’importance pour lui que des personnages comme Garon écrivent leurs mémoires pour que les générations futures connaissent mieux l’histoire du Québec. 

Il avait  écrit en préface du livre :`` Jean Garon est un témoin exceptionnel de l’évolution de l’idée et du projet souverainiste depuis leurs tout débuts.`` Alors que dire de l’implication de M. Parizeau dans l’évolution du Québec, lui qui fut l’acteur du développement économique du Québec dès le gouvernement de Jean Lesage.  Monsieur Parizeau écrivait aussi à propos de M. Garon : `` Le meilleur critère pour juger de son efficacité est l’évolution de l’autosuffisance alimentaire.`` De 47 % en 1976 à 80 % en 1985. Aujourd’hui en plus de ne plus avoir autant de capacité à s’auto suffire sur le plan alimentaire, il faut que le ministre de l’agriculture actuel, Pierre Paradis, se batte contre le gouvernement fédéral pour sauver la gestion de l’offre, un système qui maintient la richesse de 40 % de l’agriculture québécoise en vie. Sans nul doute s’ils l’avaient pu, ces deux hommes auraient été à ses côtés malgré leur divergence politique.

Jean Garon avait décidé dès le premier jour où il accepta de faire ses mémoires avec nous que le rédacteur du livre serait Simon Bégin, son fidèle attaché de presse. Pour la préface Jean Garon n’envisageait  que Jacques Parizeau. Et ce fut chose faite. Nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir réussi en 2013 à réunir ces deux grands hommes autour d’une publication qui comme le souhaitaient ces deux acteurs majeurs du monde politique québécois restera un marqueur indéniable pour les générations à venir. À onze mois d’intervalle, les voilà entrés dans l’histoire du pays qu’ils ont tant espéré.