RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Rendement élevé = bas prix

Stéphane D'AMATO ,

Le 1er juin: les récoltes de maïs, de soya, de blé, de canola au Québec, en Ontario, dans les Prairies et dans le mid-ouest américain ont démarré sur les chapeaux de roues. El Nino est en place pour apporter des températures favorables aux récoltes nord-américaines pour la saison de culture 2015.

Dans ce contexte de superficies importantes aux USA et au Québec, au 1er juin, il faut réaliser que les rendements pourraient être assez élevés cette année. Aux USA, le marché transige sur l’hypothèse que le rendement de maïs sera de 168 bu/ac, seulement 3 bu/ac de moins que le record historique de l’année dernière. Faut-il envisager un nouveau record cette année? Avec la situation du 1 er juin, je dois dire que c’est une possibilité qu’il faut prendre au sérieux.

En date du 1er juin, le marché de Chicago est baissier. Les fonds d’investissement détiennent même une position record de vente de contrats à terme de fève de soya. Le maïs n’est pas loin derrière.

Le prix du maïs de décembre à Chicago, celui de la nouvelle récolte, transige à $3,67/bu et il pourrait bien visiter $3,20, niveau atteint en octobre dernier. Dans le cas d’une hausse, celle-ci sera limitée à $4,00 à défaut d’un problème météo important comme une sécheresse.

La fève de soya de novembre à Chicago transige à $9,03/bu et va vraisemblablement traverser la barre des $9 pour visiter potentiellement $8,00. Le potentiel de hausse se limitera à $10.

La récolte québécoise de maïs est en très bonne condition au 1er juin et une production de 3,4 millions de tonnes semble être réalisable. Le maïs serait alors en surplus et environ 200 000 tonnes devront quitter la province par navire. Lisez notre prévision de bilan d’offre et demande de maïs québécois pour 2015-2016 dans le tableau.

La récolte de soya sera très semblable à celle de l’année dernière avec environ 900 000 tonnes produites. L’exportation en soya OGM, non-OGM et IP représentera environ 665 000 tonnes.

Inutile de dire que l’année récolte 2015-2016 ne sera pas la meilleure pour les prix aux producteurs de grains… On pourrait voir le maïs à $150/t et la fève de soya OGM à $370/t livré. La baisse récente du dollar canadien ralentit la baisse mais ce ne sera pas suffisant par rapport à la baisse potentielle à Chicago.

Les producteurs de grains doivent dès maintenant établir des objectifs sur le prix souhaité. Pour eux, il est très important de débuter les ventes maintenant pour réduire le risque de vendre à bas prix plus tard cette année.