RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'industrie du lin en 1940

Patricia PROULX ,

En novembre 1940, Grâce à la prévoyance et à l'initiative du ministère de l'agriculture de la province de Québec avec en tête dirigeante son premier ministre M.Adélard Godbout, qui était en même temps ministre de l'agriculture et de la colonisation et à ses lieutenants, MM.Adrien Morin, André Auger et Paul Méthot, l'industrie  québécoise du lin qui végétait chez nous depuis nombre d'années venait de se ressaisir.

 

L'industrie du lin dans la province de Québec deviendra un actif national des plus imposants tout aussi bien dans le domaine industriel que dans le domaine agricole.

La Fonderie de Plessisville qui suivait les progrès de l'agriculture lorsqu'elle ne les précédait pas avait accordé non sans sacrifice au Gouvernement de la province de Québec et à l'inventeur des machines à récolter et à traiter le lin toute la coopération possible afin d'assurer le succès de cette industrie dans son aspect agricole et dans son aspect manufacturier.

L'inventeur de plusieurs machines à récolter et à traiter le lin, M.Maurice A. Soenens, linier Belge de grande expérience et de grande compétence, s'était rendu compte que la province de Québec se prêtait bien à cette industrie parce que le sol et le climat sont favorables à la culture du lin, parce que le Premier Ministre de la province de Québec et ses lieutenants étaient disposés à lui donner toute la coopération nécessaire et enfin parce qu'il trouvait dans la Fonderie de Plessisville les techniciens et ouvriers compétents pouvant assurer le succès de cette nouvelle branche de l'industrie agricole et manufacturière.

Si en 2014, des recherches universitaires ont démontré qu'il est possible de réduire les émissions de méthane en ajoutant du lin extrudé  dans l'alimentation des vaches permettant de réduire l'impact environnemental, ainsi les fermes laitières seraient moins polluantes et plus performantes.

 Le lin à travers les années s'est fait par moment plus discret, mais revient toujours et demeure important dans l'agriculture.

 Un autre lien  bien évident dans ce texte du journal le Bulletin des Agriculteurs de novembre 1940, est  que la coopération entre les agriculteurs, les entreprises,  le gouvernement et les autres pays, dans ce cas-ci l 'Europe, la Belgique, a depuis longtemps su être profitable et rentable dans l'industrie agricole.

 

Références:

Le Bulletin des Agriculteurs novembre 1940 p.41

La Vie Agricole octobre 2014 p. 11