RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Colère à Roberval !

LVA ,

Après Sainte-Marie-de-Beauce c’est à Roberval que des centaines de producteurs agricoles avaient rendez-vous devant le bureau de Denis Lebel, ministre de l’agence de développement économique du Canada pour les régions, pour manifester leur mécontentement face au risque de voir tomber le système de gestion de l’offre dans le cadre du partenariat transpacifique qui se négocie ces jours-ci à Hawaï entre les douze pays concernés.

Marcel Groleau, président de l'Union des producteurs agricoles (UPA), y a déclaré à Radio-Canada : « On peut facilement penser que plus de la moitié de la production agricole soumise à ce régime-là au Canada serait perdue avec les emplois en transformation et autres. Il y a 92 000 emplois au Québec qui dépendent des secteurs de la gestion de l'offre »

Lebel ne peut rien garantir

Denis Lebel n’a pu complètement rassurer les agriculteurs venus à sa rencontre. « Le résultat de la négociation, je ne suis pas capable de vous le promettre (…) Mais soyez certains, certains que votre message va être porté aujourd'hui. » a-t-il déclaré, lui aussi, à Radio-Canada.

S’il reconnait l’importance de la gestion de l’offre pour les agriculteurs, il doit vouloir aussi ce traité pour les autres secteurs qui en bénéficieront : …«Pour tous les gens des autres secteurs d'activité, que ce soit le bois, l'aluminium et d'autres, on ne peut pas s'exclure de ces marchés-là. » a-t-il dit, selon ce qu’a rapporté La Presse.

Crédit photo : La Presse