RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

PKP inquiet pour les agriculteurs québécois

Yannick PATELLI ,

Pierre-Karl Péladeau, chef de l’opposition officielle au Québec, actuellement en vacances avec sa famille aux îles de la madeleine, s’est exprimé aujourd’hui sur son Facebook suite aux dernières négociations sur la Partenariat Transpacifique. ``Une fois de plus, la tutelle du Québec en matière de relations internationales nous aura assujettis aux intérêts du gouvernement conservateur et de sa clientèle électorale de l'Ouest canadien. Elle nous aura éloignés de la table de négociation du Partenariat transpacifique qui se déroulait à Hawaï``, a-t-il écrit.

Sur le dos du Québec !

Il craint que la dynamique électorale entraine que des compromis se fassent  sur le dos du Québec, à l'encontre de ses intérêts économiques. Il rappelle : `` Le Globe and Mail nous apprend que contrairement à ce que voudraient laisser croire les ministres Bernier et Lebel, des scénarios sur l'abandon de la gestion de l'offre sont préparés en secret à Ottawa depuis quelques semaines en vue de la signature du traité. http://www.theglobeandmail.com/…/canadian-…/article25793025/``

Il dit s’inquiéter au Québec du silence du ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis et du premier ministre Philippe Couillard. Il souligne que lors de son passage à Saint-Hyacinthe, dimanche dernier, des agriculteurs lui ont exprimé leur grande inquiétude face au risque d’abandon de la gestion de l’offre. Pour lui, une seule solution : ``Les Québécois et les Québécoises doivent se doter d'un pays pour défendre leurs intérêts dans la signature d'ententes internationales.``