RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La carabine de chasse idéale ?

Michel BIBEAU ,

Différente époque, même questionnement ! Le choix de la carabine idéale pour la chasse au gros gibier me semble en effet tout aussi actuel aujourd’hui qu’il l’était lorsque j’ai commis mes premiers textes il y a une trentaine d’années

En premier lieu, que vous chassiez le chevreuil ou l’orignal, ma réponse variera, mais si vous faites les deux, vous entrez automatiquement dans la zone des compromis et là, il y a place à beaucoup d’interprétation, le royaume des indécis et des demi-vérités. Pour le cerf de Virginie, ma réponse est un calibre .308, avec mécanisme semi-automatique, le tout assorti de munitions dont le boulet à 150 grains. Désolé pour les inconditionnels de la 30-30 ou des « canons » de type magnum. Je passe outre la marque de l’arme, car plusieurs sont excellentes, même si j’ai mes préférences que je me garde bien de mentionner ici.

Le calibre est en fait dicté par sa polyvalence et le grand éventail de boulets disponibles, ainsi que par sa balistique. Il offre ainsi une bonne trajectoire et une force de frappe amplement grande pour la majorité des distances habituelles de tir dans le nord-est du continent. Quant au mécanisme semi-automatique, il permet un coup de reprise rapide, surtout en terrain boisé ou semi-boisé. De plus, il permet de réduire l’effet de recul par la récupération des gaz.

Orignal

Pour l’orignal, là on change de planète. Et au risque de mettre quelques chasseurs contre moi, j’abandonne totalement les calibres de base pour passer immédiatement aux calibres magnums, soit le 7 mm Rem Magnum, mon préféré, ou au 300 Winchester Magnum, mais dans une version à verrou. Le poids de l’animal, sa résistance et les distances de tir moyennes demandent une trajectoire encore plus rectiligne que pour le cerf de Virginie. En revanche, le mécanisme à verrou oblige le tireur à davantage de concentration au moment du tir, afin de faire mouche du premier coup !

Si vous êtes dotés d’une stature imposante, le 300 Win. Mag. est un bon choix malgré son recul démesuré, mais je lui préfère de loin le 7 mm Rem. Mag., assorti d’un boulet de 175 grains.

Le compromis

Et si votre cœur balance entre le cerf et l’orignal, mais que vous désirez n’avoir qu’une seule arme, je garde la 7 mm Rem. Mag. à verrou,  avec une lunette de visée de très grande qualité. En situation de sous-bois, une lunette 3x à 9 x, avec grande ouverture permettant une luminosité exceptionnelle au lever et à la tombée du jour, sera idéale. Vous utiliserez un boulet de 150 grains au cerf et de 175 grains à l’orignal. Et si un tir à longue distance se présente à vous au cerf de Virginie, vous serez équipé comme pas un.

Outre le calibre et le mécanisme, j’opte pour une arme avec un canon en acier inoxydable, et un fût et une crosse en kevlar, ce qui minimisera l’entretien des pièces extérieures ainsi que leur détérioration potentielle. C’est moins rustique que les belles crosses d’antan en bois noble, mais c’est foutrement plus efficace, notamment à l’égard de la précision du tir, le kevlar n’étant pas affecté par l’humidité, éliminant tout point de pression potentiel sur le canon.

Expo Champs

Si vous passez à cet événement annuel du 1er au 3 septembre prochains, ne manquez pas de vous arrêter au Chapiteau Yamaha où seront présentés les nouveaux modèles de véhicules hors-route. Vous pourrez même procéder à des essais sur la piste aménagée à cet effet ! Bonne visite….