RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Choisir l’agriculture par passion

Alexandre D'Astous ,

Jérôme Emond apprécie la diversité des tâches en agriculture. Jérôme Emond, actionnaire de la Ferme Prés et Monts inc, de Pohénégamook au Témiscouata, dans le Bas-Saint-Laurent, a choisi de travailler en agriculture en raison de la diversité des tâches à accomplir.

« J'ai tout le temps aimé ça. Je suis né là-dedans. Ça a toujours fait partie de ma vie alors je ne me suis jamais posé trop de questions sur mon choix de carrière», indique le diplômé en 2005 du programme de Gestion et exploitation d'entreprise agricole de l'ITA de La Pocatière. Il travaille à temps plein au sein de l'entreprise dès 2005, avant de devenir actionnaire en 2009. Mon passage à l'ITA m'a donc permis de réfléchir aux projets futurs d'agrandissements qui permettraient de faire vivre deux familles et d'être plus robotisés, pour ainsi avoir une meilleure qualité de vie. À ce moment, la vacherie est agrandie et on construit une nouvelle laiterie, une fosse à fumier liquide et un silo-tour. Aujourd'hui, il détient 25 % des actions de l'entreprise. Les autres actionnaires sont ses parents Christian Emond et Lynda Théberge.

À 29 ans, Jérôme est bien établi et prend de plus en plus de place au sein de l'entreprise. Il participe à tous les travaux de la ferme laitière et de l'érablière. « J'essaie d'en faire de plus en plus pour décharger un peu mes parents», indique-t-il. Son père et lui font chacun un peu de tout, mais Jérôme s'occupe plus de la gestion du troupeau et son père de celle des champs.

Troupeau de 130 têtes

La Ferme Prés et Monts possède un troupeau laitier de 130 têtes, dont 70 vaches en lactation Holstein pur-sang. La production annuelle moyenne est de 10 600 kg par vache. «Nous avons plein de projets pour l'étable. On voudrait que les génisses soient en stabulation libre, mais on manque actuellement d'espace. Nos vaches taries vont à l'extérieur. On aimerait aussi qu'elles soient en stabulation libre», lance-t-il.

L'alimentation des vaches est constituée de grains mélangés, de maïs, de suppléments, de minéral, de foin et d'ensilage.

760 acres de terres

La Ferme exploite 410 acres de terres en culture, dont 150 sont en location. Les propriétaires sèment 60 acres de grain mélangé (orge, avoine et blé) chaque année ainsi que du seigle, pour la paille, depuis l'été dernier. L'entreprise possède tous les équipements requis pour les travaux aux champs, à l'exception du battage des grains qui est confié à forfait.

L'entreprise possède aussi une érablière de 3 000 entailles à tubulure à Pohénégamook. Le sirop est mis en marché par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. «Je veux conserver les deux productions.  À sa retraite, mon père a l'intention de s'occuper plus de l'érablière», précise M. Emond.

Vie de famille

Jérôme et sa conjointe Mélodie Beaulieu ont des jumeaux d'un an, Éden et Mathéo. «La vie de famille est importante pour moi et le fait de travailler sur notre entreprise nous permet d'être plus ensemble», mentionne celui qui dit avoir l'ambition de voir progresser l'entreprise de jour en jour, que ce soir pour les vaches ou dans les champs. Sa conjointe est conseillère chez Valacta et s'occupe d'une petite écurie de cinq chevaux, de quelques poules et d'un cochon vietnamien pour se divertir.

Jérôme est membre du groupe de relève agricole Agro-Témis. L'entreprise exploite aussi ses lots boisés privés. «C'est mon métier et en même temps, c'est un mode de vie pour moi et toute ma famille. Tout travail est noblesse lorsqu'on s'accroche à une étoile», conclut M. Émond.