RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Paradis préfère les producteurs aux élites!

Yannick PATELLI ,

La Vie agricole a suivi hier après-midi le ministre Paradis tout au long de sa visite à L’Expo provinciale de Montmagny. Au lieu de se rendre au 5 à 7 avec les officiels, comme il était convenu à l’horaire, le ministre a préféré réserver sa soirée pour une activité du parti libéral en Beauce et aller à la rencontre des producteurs venus pour l’exposition de Montmagny.

Expo provinciale à Montmagny, quel avenir ?

C’est la troisième année que Montmagny a le privilège de présenter l’Expo provinciale. Les deux premières éditions n’ont pas eu les résultats espérés. L’organisation et la gestion de l’expo ont subi plusieurs soubresauts depuis que cette exposition agricole détient une identité provinciale. Questionné sur l’avenir de l’exposition provinciale à Montmagny lors du point de presse régional, le ministre a répondu : ``Les gens de Montmagny travaillent fort, Il faut que ça marche. `` Puis a ajouté : `` Il faut livrer. L’an passé il manquait du monde``, faisant référence à la faible assistance depuis deux ans.

Pour un retour des jugements d’animaux à Québec ?

Plus tard sur le plateau de la télévision régionale cmatv.ca, spécialement installé à l’extérieur pour une émission spéciale, il a décoché une flèche au maire de Québec, Régis Labeaume, en déclarant :`` Les gens qui ont retiré les animaux de leurs expos se sont trompés.`` Est-ce là un message clair au maire de Québec que le retour des jugements d’animaux dans la Capitale nationale serait bienvenu ? Le député libéral du coin, Norbert Morin, lui croit encore fermement au succès possible à Montmagny.

Comme le ministre Paradis à l’heure où commençait le 5 à 7 d’inauguration, était déjà dans sa limousine vers Saint-Georges, il a probablement évité un discours trop encenseur d’une activité qui périclite depuis deux ans et qui se cherche encore.

Le contact direct avec les producteurs

Le ministre de l’agriculture aura donc préféré le contact direct avec les producteurs en après-midi. La Vie agricole y était et peut témoigner de sa sincérité dans ses échanges avec les différents exposants rencontrés. Il n’y a pas un pavillon qu’il n’a pas fait. On pouvait voir sur son visage un bonheur particulier quand il a approché le pavillon des chevaux, sa passion.

Yan Turmine, chroniqueur à La Vie agricole et président de Bélisle ainsi que Simon Bégin, ancien attaché de presse de M.Garon et journaliste à La Vie agricole ont eu le loisir de suivre la délégation ministérielle en visite à l’Expo provinciale. À l’issue de cette visite de deux heures, le ministre a pu échanger avec les deux collaborateurs de La Vie agricole sur le projet imminent de livre sur la gestion de l’offre qu’ils co-signeront dans le cadre d’une co-édition La Vie Agricole / VLB Éditions