RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Remboursement via le syndicat: L’époque est révolue!

Yannick PATELLI ,

Le ministre Paradis rencontré par La Vie agricole ce matin à Expo-Champs, questionné sur le rapport Robillard et notamment sur l’idée de dissocier le remboursement des taxes municipales de la cotisation à un syndicat, nous a répondu très franchement et très naturellement :`` Un citoyen n’a pas besoin d’être membre de quoique ce soit pour accéder à Rénov-Action. En agriculture, c’est pareil ! Cette époque-là où l’agriculteur doit être membre d’un syndicat pour accéder à ses remboursements de taxes est révolue.``

La Vie agricole a tweeté l’esprit de cette déclaration de M.Paradis dès midi. Il s’agit là d’un tournant dans l’esprit de la gestion de l’agriculture au Québec et cela s’est traduit par une forte appréciation des mouvements syndicaux non officiels encore, L’Union paysanne et Le Conseil des entrepreneurs agricoles(CEA). Benoit Girouard, président de l'Union paysanne, nous a d’emblée déclaré : `` C’est un gros morceau!``. Jacques Cartier, président du CEA sortant d’une rencontre avec le ministre Paradis et rencontré par La Vie agricole sur le site d’Expo-Champs nous a dit quant à lui : `` C’est très bien. L’État doit redevenir percepteur de ses taxes et gérer ses remboursements par lui-même !``

Sur le dossier de l’augmentation de 27 % de la valeur des terres, le ministre Paradis a répondu à Radio-Canada également présent sur le site d’Expo-Champs: `` D’un côté, c’est bon et d’un autre, c’est inquiétant. D’un côté, la valeur des terres prouve que l’agriculture ne va pas si mal et ça diminue l’endettement de l’agriculteur au bilan en amenant de la valeur. Pour la relève, il faut trouver des solutions et c’est pour cela que j’ai nommé Jean Pronovost qui remettra un rapport qui apportera des outils à mettre en place.``