RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Montmagny sur le fil du rasoir !

Yannick PATELLI ,

La Vie agricole a suivi le ministre Paradis lors de sa visite à L’Expo provinciale de Montmagny. Au lieu de se rendre au 5 à 7 avec les officiels, comme il était convenu à l’horaire, le ministre a préféré réserver sa soirée pour une activité du parti libéral en Beauce et aller en après-midi à la rencontre des producteurs. Quel avenir attend maintenant l’Expo provinciale de Montmagny alors que certains à Québec appellent au retour agricole et que d’autres évoquent ouvertement Ste-Hyacinthe comme ville naturelle pour une ``provinciale`` ?

L’Expo provinciale à Québec à nouveau ?

C’était la troisième année que Montmagny avait le privilège de présenter l’Expo provinciale. Les deux premières éditions n’ont pas eu les résultats espérés et il semble que la troisième traine encore de la patte avec 15 000 visiteurs.

L’Expo provinciale de cette année n’était pas bouclée que déjà le conseiller de Démocratie Québec, Yvon Bussières, à l’opposition officielle de la Ville de Québec, déclarait au quotidien Le Soleil : `` Qu’afin de relancer L’Expo-Québec, l’opposition à l’hôtel de ville souhaite le retour de l’exposition provinciale du monde agricole dans la capitale``. Pour lui Expo-Québec a besoin d’un vent nouveau et cela passe par le retour du jugement des animaux.

Quand on ajoute à cela la petite phrase du ministre Paradis lors de son passage à l’Expo provinciale de Montmagny: `` Les gens qui ont retirés les animaux des expos se sont trompés```, doit-on deviner qu’ils sont plusieurs à vouloir le retour des jugements d’animaux à Québec ?

Le ministre a également déclaré lors de sa visite à Montmagny : ``Les gens de Montmagny travaillent fort, Il faut que ça marche. `` Puis a ajouté : `` Il faut livrer. L’an passé il manquait du monde``, faisant référence à la faible assistance depuis deux ans. Reste à voir si les résultats des trois dernières années : 5000, 12 000 et 15 000 personnes seront jugés satisfaisants au regard des sommes investies.

Le ministre ``zappe`` les officiels !

Le ministre de l’agriculture Pierre Parais a préféré le contact direct avec les producteurs en après-midi plutôt que le 5 à 7 où il devait faire une allocution. En montant dans sa limousine vers Saint-Georges lorsque débutait l’ouverture officielle, il a probablement évité un discours trop encenseur d’une activité qui périclite depuis deux ans et qui se cherche encore.

Québec, pas en règle ! dit Pons

Christina Pons, le directeur général de l’Expo Montmagny, également administrateur de l’association des expositions agricoles du Québec (AEAQ) nous contactait avant même le rapport final de son exposition pour nous dire que Québec ne peut prétendre à récupérer les jugements d’animaux puisque la Ville n’est plus membre de l’AEAQ. Il reconnait lui-même que si une autre ville que Montmagny peut espérer obtenir l’Expo provinciale, c’est Ste-Hyacinthe.

`` Le seul problème de Ste-Hyacinthe, c’est que leur exposition se déroule pendant les semaines de la construction et que les associations de race ne sont pas encore, à ce moment-là, toutes prêtes pour les jugements. Et c’est sûr que Montmagny sans soutien financier au moins à la hauteur de cette année ne peut tenir une exposition provinciale. (…) Je reste confiant mais on se pliera aux décisions du MAPAQ.`` a-t-il conclu.