RSS
| Abonnement | Journal virtuel

Forts et Unis pour un modèle agricole plus équitable

Yan TURMINE, agr.,

La campagne de l’UPA pour soutenir la gestion de l’offre, FORTS ET UNIS est de plus en plus visible. On commence à voir de plus en plus de « fourches ».  Cette campagne, grâce à son visuel plutôt surprenant,  pourrait avoir plus d’intérêt que l’on pense, à condition bien entendu qu’elle mobilise la classe agricole et l’industrie agroalimentaire.  L’enjeu  en dessous de cette campagne est beaucoup  plus grand qu’il apparait. C’est une question de souveraineté alimentaire, c’est le droit pour les sociétés de se doter de politique agricole, le droit de vivre correctement  de l’agriculture.

Une campagne qui surprend

La campagne des fourches, par son visuel a surpris bien du monde, moi le premier. On peut bien la critiquer, mais une chose est sûre, cette campagne surprend et c’est cela qui compte. Surprendre la population, pour lui dire que quelque chose d’important se passe en agriculture, quelque chose qui va affecter notre économie, quelque chose qui va affecter leur assiette et pas en bien.

Le traité de libre-échange avec l’Europe et son importation de fromage vers le Canada, les négociations du PTP avec l’Asie ont été les éléments déclencheurs de  la campagne FORTS ET UNIS.  Tant mieux s’il fallait cet électrochoc pour nous réveiller. Car il était temps d’avoir une telle campagne : oui la gestion de l’offre est menacée par ces accords commerciaux, mais elle est encore plus menacée par des brèches qui s’agrandissent de jour en jour.

L’importation de substances laitières est en train de gangréner notre système de gestion de l’offre, des secteurs complets sont en train de nous échapper, la crème glacée, le yogourt… Le dossier de l’importation des substances laitières est un bon avant-goût de ce qui nous attend : on jette du lait, ce qui fait baisser les prix aux producteurs, le consommateur mange maintenant des produits faits à partir de lait qui provient de vache traitée à la BST (interdit au Canada) et les prix aux épiceries n’ont pas changé. Vive la mondialisation. Regardez ce qui se passe en Europe, veut-on cela ici ?

Se mobiliser derrière forts et unis

Cette campagne "Forts et Unis"  n’est pas uniquement aux productions sous gestion de l’offre, même si elle arrive un peu tard, elle concerne l’ensemble de notre agriculture, notre droit à produire ici nos produits, le droit de pouvoir vivre de notre agriculture, le droit pour tous les citoyens de contrôler ce qu’ils mangent.

Nous avons une occasion de nous mobiliser en arrière d’un slogan, d’une campagne, à nous d’en profiter.

 

 

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation