RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Front commun syndical, c’est possible

LVA ,

On sait que le pluralisme syndical fait peur au Québec à l’UPA et à plusieurs décideurs. La reconnaissance de plusieurs syndicats pour représenter les producteurs fait craindre à certains que le pouvoir d’influence sur les gouvernements ne devienne moins fort. Pourtant l’union de plusieurs syndicats divergents peut être un atout supplémentaire au profit des producteurs. C’est ce que semble démontrer la situation en Grande-Bretagne,

 

Alors que le pays subit la chute des cours du lait, six syndicats parlent d'une voix unique au gouvernement. Cette entente réunit même la branche écossaise de la National Farmers' Union et le syndicat irlandais Ulster Farmers' Union.