RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Malgré les concessions, la gestion de l’offre survit

LVA ,

Pour La Fédération des producteurs d’œufs du Québec (FPOQ) malgré des concessions de près de 17 millions de douzaines d’œufs par année  faites au sein du marché des œufs de consommation au Canada, suite à la conclusion récente des négociations du Partenariat transpacifique (PTP), la fédéral maintient la gestion de l’offre.

« Malgré les concessions octroyées, je reconnais l’importance que cette entente et ses bénéfices pour l’ensemble de l’économie canadienne. Le gouvernement du Canada a du même coup assuré la pérennité de notre système de gestion de l’offre pour les décennies à venir et tous les partis politiques provinciaux et fédéraux ont accordé une place très importante à la préservation de notre système durant ces négociations », explique le président de la Fédération, M. Paulin Bouchard.

La FPOQ désire réaffirmer sa solidarité envers les autres productions plus durement affectées, dont le secteur laitier, qui doit composer avec de nouvelles concessions de 3,25% de leur marché, après avoir subi des pertes de 2% dans la négociation avec l’Europe. « Nous avions perçu l’ouverture et l’écoute de nos représentants fédéraux et c’est dans cette optique que le gouvernement a annoncé d’emblée l’instauration de compensations qui viendront pallier aux pertes de production. Maintenant, la bataille se situe au niveau du contrôle des importations. Nous demandons au gouvernement que plus de rigueur soit exigées aux frontières canadiennes afin de les rendre hermétiques aux contournements de lignes tarifaires, tel que nous le vivons présentement pour les protéines laitières et les poules de réforme dans le secteur de la volaille », conclu M. Bouchard.