RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Expo provinciale: Pons passe la balle !

Jean-Pierre LEMIEUX ,

Le défi de l'exposition agricole de Montmagny est  d'autant plus important que les jugements d'animaux sont maintenant au cœur de la manifestation. En 2015 le défi était grand. Lors d'une conférence de presse au début d'octobre, le directeur général de la Société d'agriculture du comté de Montmagny, M. Christian Pons, était visiblement fier d'afficher un surplus d'opération de 3 414$ comparé à un déficit de 66 183$ l'an dernier. Mais de son aveu même, cela n'a pas été facile. M. Pons reste directeur général de la SACM mais la gestion de l'expo sera confiée à quelqu'un d'autre. Finalement, il passe la balle.

Retour sur le problème du financement

Le gestionnaire fait ses recommandations : « La participation des associations d'éleveurs doit faire l'objet d'une entente entre l'association des expositions agricoles, les directions des expositions et le MAPAQ ». M. Pons écrit aussi dans son rapport : « J'aimerai porter aussi une attention particulière à la révision des dates de libération des fonds dans le cadre du programme qui faciliterait grandement les démarches ainsi que sur une possibilité de renouvellement de plus d'un an du programme ».

Cette année la subvention du MAPAQ était de 291 963$. Un premier paiement de 15 000$ a été autorisé le 15 juin et un second de 189 374,10 a été autorisé le lendemain. Cela représente 70% de l'aide, le reste pourra être versé lors du dépôt du rapport d'activités et des états financiers. (Renseignements fournis par le bureau des communications du MAPAQ).

Des primes aux éleveurs qui tardent à être payées !

Au début juin une fonctionnaire du MAPAQ agissait comme « personne ressource ». Son mandat touchait notamment sur les primes aux éleveurs pour l'expo de 2014, plusieurs primes n'ayant pas été versées, il y avait 123 dossiers à finaliser. Sa présence dans les locaux de la SACM a été de courte durée parce que, de dire M. Pons, « On a démontré qu'on était capable et assez grand pour le faire tout seul ». Pourtant selon nos informations les dernières primes pour l'expo de l'an dernier n'ont été versées que quelques jours avant l'ouverture de l'expo 2015. En conférence de presse M. Pons a indiqué que pour cette année toutes les primes aux éleveurs ont été payées (plus de 47 000$) et ce même si la dernière tranche de la subvention du MAPAQ (30%) reste à venir.

Financement : Pons vexe la TD

Questionné en septembre sur des informations voulant que la Banque TD s’interrogeait sur la gestion de l'expo, M. Pons admettait rechercher du financement : « Si je suis en mesure d'aller chercher un appui financier avec une institution qui aurait un prêt immobilier qui serait moins cher qu'une banque classique c'est à dire une financière agricole ou un financement gouvernemental comme Investissement Québec, c'est sûr qu'on ne se gênera pas à changer notre prêt de place ».

Lors d'une conversation téléphonique, Mme Stéphanie Hamelin, directrice principale TD Canada Trust à Saint-Romuald, n'a évidemment pas commenté la situation financière de son client mais a tenu à rappeler que la TD a été très impliquée dans l'expo cette année avec des bénévoles sur place.

« Je crois que cela démontre notre engagement envers l'industrie, notre proximité avec les agriculteurs ». Mme Hamelin d'ajouter : « Ça fait 20 ans que je suis dans l'industrie agricole, j'ai l'agriculture sur le bout de mes doigts, tatouée sur le cœur, les gens avec qui je travaille c'est la même chose ».

L'avenir avec ou sans la TD ?

Dans son analyse de la situation M. Pons estime que « la présentation doit être totalement modifiée » sur la durée et la date de l'événement. L'expo avait lieu une semaine plus tard que les autres années par crainte de subir l'effet négatif de l'expo de Québec mais la nouvelle date coïncidait avec un autre événement régional (le Festival du bûcheux de Saint-Pamphile dont l’entrée est gratuite) et c'est ça qui a eu un effet négatif sur l'achalandage à Montmagny et non l'expo de Québec selon lui.

 

Dans les prochains mois le directeur général de la SACM et le conseil d'administration de l'organisme auront à choisir le prochain gestionnaire de l'expo. M. Pons a fait état de plusieurs projets à l'étude dont une collaboration avec une exposition agricole à Paris et continuera de chercher du financement pour la création d'un stade multifonctionnel, projet qu'il évalue à 3,5M$. « Dans le milieu des affaires je ne suis marié avec aucune institution financière » a ajouté M. Pons.

Prochaine étape : le dépôt des états financiers de la Société d'agriculture du comté de Montmagny fin octobre.