RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Abattre des canards ne règle pas le problème du boeuf québécois!

LVA ,

Mario Côté, bien connu dans le monde agricole comme intégrateur dans le secteur du porc, aurait été retenu pour racheter l’entreprise Les Viandes Laroche qui ont fait faillite en octobre dernier. L’Objectif de Mario Côté, également copropriétaire des Canards du Lac Brome, y abattre des canards. Cela ne règle en rien la problématique de l’abattage du bœuf au Québec. 

On se rappellera que dans les dernières années, le Québec a vécu la saga de l’abattoir Lévinoff-Colbex de Saint-Cyrille de Wendover qui a fini en faillite suite à une mauvaise gestion. Aucun gouvernement ni péquiste, ni libéral n’a jamais éclairci à qui revenait la faute des pertes astronomiques engendrées dans l’exploitation de cet abattoir. Plus récemment en 2014, plus de 500 producteurs de bovins voulait relancer l’abattoir Lévinoff-Colbex sous forme coopérative pour éviter que le bœuf québécois aille se faire abattre aux États-Unis à des milliers de kilomètres mais le projet n’a même pas été entendu par le ministre Paradis. Les bœufs québécois continuent donc de se faire abattre hors Québec et perdent ainsi leur traçabilité.