RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les 70 ans de la FAO soulignés à Québec

Yannick PATELLI ,

Le 14 novembre dernier, c’est au Château Frontenac à Québec que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva, accompagnés de Christine Saint-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ont souligné le 70e anniversaire de la FAO. Ils ont rappelé que la FAO fondée au Château Frontenac à Québec le 16 octobre 1945 lors de la période d’après-guerre, alors que l’Europe était en ruine et que la faim constituait une menace réelle, poursuit toujours la même mission aujourd’hui, soit d’atteindre la sécurité alimentaire pour tous en veillant à ce que les êtres humains aient un accès régulier à une nourriture de bonne qualité qui leur permette de mener une vie saine et active. C’est avec beaucoup d’émotion que M. Da Silva a participé à cette manifestation dans les lieux mêmes qui avaient vu naitre la FAO.

Philippe Couillard soutient les français dans l’épreuve des attentats

Le premier ministre a déclaré en prémisse à son discours que les attentats qui venaient de survenir en France `` n’étaient pas seulement une attaque contre Paris mais contre toute l’humanité``.

Le premier ministre martèle l’importance de la sécurité alimentaire et remercie les chercheurs

Philippe Couillard a aussi rappelé que la sécurité alimentaire est un enjeu plus que jamais d’actualité dans le monde: « Je suis honoré que M. Graziano da Silva ait accepté l’invitation que je lui avais lancée lors de ma dernière mission à Rome et vienne souligner l’anniversaire de la FAO à Québec, sa ville fondatrice. Alors que la sécurité alimentaire devrait être acquise pour tous en ce 21e siècle, cet enjeu est pourtant plus que jamais d’actualité, puisque les changements climatiques affectent les lieux et les manières de produire les aliments. Je souhaite ainsi tout le succès possible à la FAO pour l’atteinte de ses objectifs de développement; son expertise est essentielle à la résilience de l’agriculture mondiale face aux changements climatiques. Elle pourra toujours compter sur l’appui du Québec dans la réalisation de sa mission », a déclaré le premier ministre. Il a aussi fait part de sa reconnaissance pour le travail et l’expertise effectués par les instituts de recherche du Québec devant les représentants diplomatiques, universitaires et experts issus des domaines d’excellence de la FAO, tels que la foresterie, la sécurité alimentaire et l’agriculture, qui se sont joints à la commémoration.

Lors de l’activité de commémoration, le premier ministre a remis au directeur général de la FAO la motion adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale le 12 novembre dernier visant à souligner le 70e anniversaire de fondation de l’Organisation. M. Graziano da Silva a quant à lui remis au premier ministre une médaille commémorative de la FAO, de même qu’aux représentants consulaires et diplomatiques de la République italienne, du Brésil, des États-Unis et du Royaume-Uni, évoquant ainsi la nationalité de certains directeurs généraux s’étant succédé à la tête de la FAO.

Émotion pour le directeur général Da Silva

« Soixante-dix ans plus tard, la FAO est fière d’avoir réalisé la plupart des objectifs dont rêvaient ses pères fondateurs et pour lesquels ils ont lutté. En effet, de réels progrès ont été accomplis de par le monde en matière de lutte contre la faim et la pauvreté au cours des dernières décennies. En septembre, les Nations Unies ont approuvé les objectifs de développement durable en s’engageant à éradiquer la pauvreté extrême et la faim d’ici 2030. Mon rêve est qu’au moment où la FAO fêtera ses 85 ans, nous puissions célébrer un monde libéré de la faim, sans enfants en retard de croissance ou souffrant de malnutrition, un monde où tous auront droit à une nourriture adéquate et pourront produire les aliments de manière durable », a ajouté le directeur général de la FAO, Graziano da Silva.

Christine St-Pierre, a souligné les contributions de la jeunesse québécoise à la FAO. « Au cours des dix dernières années, une vingtaine de jeunes Québécois ont effectué des stages à la FAO grâce à notre Programme de stages au sein d’organisations internationales gouvernementales. Par l’entremise de ses programmes de solidarité internationale, le Québec contribue également à accroître la sécurité alimentaire dans plusieurs pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Antilles », a-t-elle mentionné.

 

À propos de la FAO

La FAO poursuit les trois principaux objectifs suivants : contribuer à éradiquer la faim, l'insécurité alimentaire et la malnutrition; éliminer la pauvreté et favoriser le progrès social et économique pour tous; et gérer et utiliser de manière durable les ressources naturelles, y compris la terre, l’eau, l’air, le climat et les ressources génétiques, au profit des générations présentes et futures.

Cette organisation intergouvernementale crée et partage des informations déterminantes concernant l’alimentation, l’agriculture et les ressources naturelles, qui font partie des biens publics mondiaux. Elle joue un rôle de trait d’union en identifiant et en collaborant avec différents partenaires dotés de compétences techniques bien établies, et en facilitant le dialogue entre ceux qui détiennent les connaissances et ceux qui en ont besoin. La FAO a contribué grandement au développement d’une véritable coopération internationale autour de la sécurité alimentaire.

La FAO compte aujourd’hui 194 États membres, deux membres associés et une organisation membre, l’Union européenne. Le siège de l’Organisation est situé à Rome et sa représentation en Amérique du Nord est assurée par un bureau de liaison basé à Washington.

Pour en savoir plus, consultez le site Web dédié au 70e anniversaire de la FAO à l’adresse suivante : http://www.fao.org/70/