RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Où faire mon abattage au Québec ?



Lettre envoyée  au ministre de l'agriculture Pierre Paradis par Yannick Le Port

Je suis M. Le Port Yannick exploitant de la ferme du Phénix située à Ste-Mélanie. Je vous adresse ce courriel car nous avons ouvert en Juillet 2015 une ferme cynégétique de gibier à plumes et nous faisons mon conjoint et moi l'élevage de faisans à collier, de cailles, de pintades et de dindes. Nous avons ouvert cette ferme dans tout le respect du bien-être animal et nous avons fait le choix de faire notre élevage de gibier en volières géantes pour que nos animaux puissent se développer en volant et en leur donnant une alimentation la plus saine possible. 

Nous avons gagné le prix bioalimentaire de Joliette et de Lanaudière. Nous avons eu plusieurs articles dans les journaux et suite à cela quelques restaurants et boucherie du Québec nous ont fait confiance car nos produits sont gros et délicieux, Nous avons créé notre entreprise sans aucune aide du gouvernement car nous sommes les oubliés du monde agricole. Nous voulons nous agrandir pour avoir 2500 faisans et 2500 cailles et 700 pintades pour mars 2016.

 

Cela nous demande bien-sûr d'agrandir et de construire de nouvelles volières et surtout de construire notre table champêtre avec notre laboratoire de transformation sur place pour pouvoir répondre à la demande de tous les restaurateurs , épiceries et boucheries qui sont tous bien heureux de pouvoir trouver enfin des gibiers à plumes au Québec et élevés au Québec dans un milieu naturel dans le respect des animaux.  (…)

À l’heure actuelle mon gros souci c'est que il n'y a aucun abattoir certifié MAPAQ qui abat les gibiers à plumes, il y avait les jardins de L'oie à Nicolet mais ils ont fermé. Je me retrouve coincé avec mes animaux car le MAPAQ me refuse l’accès au abattoir de proximité comment faire pour que je puisse travailler si nous n'avons pas d'abattoirs pour les gibiers à plume. (…) Je vous demande de l'aide pour notre entreprise pour savoir où je vais pouvoir aller faire mon abattage au Québec

Yannick Le Port et Michel Dufault

La Ferme du phénix