RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Il faut tourner la page sur Lévinoff-Colbex selon Gendron

Jean-Pierre LEMIEUX ,

Après le dépôt du rapport de la firme KPMG sur l'abattoir Lévinoff-Colbex, le ministre de l'Agriculture, M. François Gendron, est d'accord avec la Fédération des producteurs de bovins du Québec qui dit vouloir tourner la page sur l'affaire.
« Il n'y a pas d'autre alternative que de tourner une page quand on sent qu'il y a eu énormément de laxisme, d'incompétence crasse » dans cette affaire par l'ancien gouvernement libéral, précise-t-il.

Lors d'une conférence de presse le 7 mars dernier sur le sentier de la campagne électorale dans la circonscription de Côte-du-Sud, le ministre Gendron a ajouté : « Quand bien même on ferait deux semaines d'analyse, ça a été analysé sur toutes les coutures ça a été une décision qui n’a pas grand sens ».

M. Gendron admet qu'il y a eu « des pertes inestimables » mais en tant que ministre de l'Agriculture il ajoute : « est-ce que ce serait un plus s'il y avait un abattoir qui répondrait aux besoins? Oui, moi je souhaiterais un abattoir ». Pour M. Gendron ce serait « un outil supplémentaire pour que le secteur agro-alimentaire demeure dynamique ».

« Mais on n'est plus dans le dossier du passé, il faut tourner la page. Moi je suis confiant pour le futur » de conclure le ministre.