RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

``Que la SAQ trouve le million manquant ! ``, Bonnardel

Yannick PATELLI ,

Une histoire de vin qui tourne au vinaigre !

Les producteurs de vins québécois n’ont pas eu le Noël espéré. Le gouvernement libéral a modifié, juste avant les fêtes, le plafond d'un programme d'aide, qui permettait d’entrer plus facilement les vins du terroir québécois à la SAQ. ``Plusieurs producteurs sont clairement en difficulté.  Il s’agit d’un grand préjudice fait par le gouvernement en place aux vignobles québécois``, a déclaré à La Vie agricole, François Bonnardel, porte-parole en finances publiques à la Coalition Avenir Québec (CAQ).  Avec les changements au programme de soutien aux vignobles, cette histoire de vin semble tourner au vinaigre !

François Bonnardel s’offusque de cette situation. Il rappelle que la CAQ a fait des efforts dans le passé pour aider les producteurs québécois à entrer à la SAQ et il ne comprend pas ce coup de poignard du ministre des finances et du ministre de l’agriculture. `` On met en danger la pérennité des vignobles. On risque des rappels de marges de crédit par des banques car certaines entreprises attendaient des remboursements de 200 000 à 300 000 $``

``Que le gouvernement trouve le moyen qu’il veut mais qu’il honore son engagement! ``

Et il ajoute :`` Je ne comprends pas que l’on sacrifie cette industrie dans le jeu de l’équilibre budgétaire !`` Questionné sur ce que peut faire selon lui la SAQ, société d’État détenant le monopole de la vente d’alcool au Québec, pour compenser le retrait du gouvernement, il nous dira :`` Que le gouvernement trouve le moyen qu’il veut mais qu’il tienne ses engagements qui étaient signés jusqu’en 2017. S’il le faut que la SAQ fasse des économies et trouve le million manquant ! ``

Où sont passés les ministres souriants soutenant le monde du vin ?

Le ministre des finances Carlos Leitao à l’origine de ce changement de cap ne semble plus sur la même longueur d’onde que le ministre de l’agriculture qui défendait récemment en compagnie du whip en chef du gouvernement Stéphane Billette et avec véhémence l’arrivée des vins québécois sur les tablettes des épiceries et des dépanneurs.

Le 4 décembre dernier, Stéphane Billette, s’est réjoui, auprès de La Vie agricole, de la présentation par son gouvernement du projet de loi n°88 sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales. Il était accompagné pour se faire du ministre de l’agriculture Pierre Paradis et du ministre des finances, Carlos Leïtao. Et ils disaient : ``C’est une magnifique journée !``, rappelant que les mesures qui se trouvent dans ce projet de loi contribuaient à l’essor de ce secteur et, par le fait même, à l’économie du Québec et des régions !

 

Programme d’aide aux vignobles québécois

Le programme en question, géré par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) prévu jusqu'en 2017, offrait une compensation d'environ 3 $ la bouteille pour les vins certifiés québécois pour les aider à fournir à la SAQ du vin à des prix compétitifs. Le budget de ce programme a été réduit de 2,3 millions dollars à 1 million par le ministère des Finances le 16 décembre dernier.