RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

``Paradis parle trop !``, dit Villeneuve

Yannick PATELLI ,

 

Le porte-parole du Parti Québécois en matière d’agriculture et d’alimentation, André Villeneuve, a dénoncé, hier par communiqué, l’immobilisme dont ferait preuve le Parti libéral devant la chute radicale de la production québécoise de légumes en serre et a déclaré que le ministre de l’agriculture, Pierre Paradis, parlait trop et agissait peu.

« Pendant que l’Ontario fait de l’agriculture une priorité, ici, le gouvernement libéral reste inactif, et ce, même si le Québec perd des parts de marché. Les producteurs en serre doivent bénéficier immédiatement d’un appui ferme. Ce n’est pas vrai qu’on va rester sans rien faire pendant que les légumes ontariens prennent la place des produits québécois sur les tablettes. En plus des tarifs d’électricité préférentiels, plusieurs solutions sont possibles, que ce soit la cogénération à partir des copeaux de bois ou la conversion des déchets en biogaz. Qu’attend le ministre Pierre Paradis pour agir ? » de dire André Villeneuve.

Il a ensuite rappelé l’abandon par les libéraux de la Politique de souveraineté alimentaire votée par le Parti Québécois qui décrétait qu’Hydro-Québec devait fournir un tarif préférentiel aux producteurs. Pour André Villeneuve, Paradis est dans la parole et non dans l’action.

Paradis sur le point de faire une annonce avec Hydro-Québec ?

Le critique en matière agricole du Parti Québécois estime qu’actuellement : ``La ligne de conduite de Pierre Paradis, c’est la partisanerie! ``. Lors du SIMAQ qui vient d’avoir lieu à Québec, La Vie agricole a eu l’occasion de passer deux heures en compagnie du ministre Paradis qui était présent surtout pour rencontrer les producteurs et les concessionnaires. On a pu l'entendre échanger avec certains exposants au SIMAQ à propos de ses démarches actuelles avec La société d’État, Hydro-Québec. Il ne faudrait donc pas se surprendre de déclarations très prochaines quant à des couts privilégiés pour les producteurs.

Un sommet  de l’alimentation validé par tout le gouvernement ?

Par ailleurs, le ministre Paradis au fil de ses déplacements de kiosques en kiosques a reparlé de son projet pour le printemps de réaliser un grand Sommet de l’alimentation dont les acteurs centraux seront les consommateurs. Il a confié attendre avant d’annoncer ce grand rassemblement de manière à y associer plusieurs ministères et afin de s’assurer de faire entériner les conclusions de ce Sommet par l’ensemble du gouvernement et par le premier ministre.

André Villeneuve a rencontré La Vie agricole vendredi dernier lors d’une entrevue qu’il nous a donné à l’assemblée nationale. Elle sera donc en ligne sous peu sur www.lavieagricole.com et dans l’édition papier à venir.