RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pour réduire l’utilisation de pesticides

LVA ,

Hier, devant une salle comble au CLD Jardins-de-Napierville, Stéphane Billette, député de Huntingdon et whip en chef du gouvernement, et Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ont annoncé l’attribution d’une aide financière totale de 445 635 $, à la compagnie de recherche Phytodata pour la réalisation de deux projets visant la lutte contre les insectes ravageurs et la surveillance phytosanitaire. Il s’agit d’un projet pilote appelé à s’étendre ailleurs au Québec. D’autres aides au monde agricole pourraient être annoncées dans les prochaines semaines.

Un projet financé par le Fonds Vert

Dans le cadre de ce projet financé par le Fonds Vert, une première tranche de 300 000 $ sera accordée à Phytodata par l’entremise du volet 3.2 du programme Prime-Vert, afin de permettre le déploiement de réseaux de capteurs de spores visant à améliorer la surveillance des maladies affectant les productions végétales au Québec. Une autre aide financière, issue du même programme, d’un montant de 145 635 $ sur une période de 3 ans, est octroyée pour la réalisation d’un projet visant à encourager l’utilisation de mouches stériles chez les producteurs d’oignons de la Montérégie. Il s’agit d’une méthode de lutte destinée à remplacer le chlorpyrifos, un insecticide employé pour la répression de la mouche dans la culture de l’oignon.

Encourager une agriculture responsable et durable

Les exploitations agricoles de la Montérégie pourront, dans le cadre d’un projet-pilote, obtenir une aide financière, dès l’été prochain, pour utiliser les mouches stériles sur de nouvelles superficies en culture d’oignons. Cette aide pourra atteindre un maximum de 20 000 $ par exploitation agricole pour la durée du programme Prime-Vert, qui se termine le 31 mars 2018.

« La modernisation de la surveillance phytosanitaire au Québec fait partie de nos priorités d’action. Le gouvernement du Québec souhaite encourager ce genre de projets qui s’inscrivent dans la pratique d’une agriculture responsable et durable », a indiqué le ministre Paradis. Le ministre Paradis a profité de sa tribune pour annoncer que le gouvernement Couillard est sur le point d’annoncer l’atteinte du déficit zéro tel qu’envisagé.

 « Cette nouvelle méthode de production changera les pratiques quotidiennes de nos entrepreneurs agricoles et sera bénéfique partout au Québec puisque tous les entrepreneurs pourront en bénéficier.», a souligné Stéphane Billette.

Québec, un joyau agricole qui pourrait obtenir de nouveaux appuis d’Hydro-Québec.

Rejoint par La Vie agricole en soirée, Stéphane Billette a rappelé que sa région tout comme le Québec est un joyau agricole grand créateur de richesse dont il faut prendre soin. Sur le dossier des producteurs de serres inquiets face aux parts de marché prises par les producteurs ontariens, Stéphane Billette nous a rappelé qu’il avait dès 2012 soulevé le point d’un tarif spécial d’électricité pour les producteurs et nous a confirmé que le ministre Paradis travaille fort pour finaliser des négociations avec Hydro-Québec au profit du monde agricole.