RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Loin de la fin du monde

Yannick PATELLI ,

La TD est très confiante dans l’avenir. Lors du dernier SIMAQ, Claude Paré, conseiller en placement et gestion de patrimoine à la banque TD a donné une conférence où il a témoigné de sa confiance dans l’avenir pour le monde agricole.

Rappelant que la banque TD œuvre dans l’industrie agricole et agroalimentaire depuis 155 ans, il a expliqué ne pas envisager de retour  à des taux d’intérêts élevés à court ou moyen terme.

`` Malgré le ralentissement de la Chine, elle fait encore 7 % de croissance. On est loin de la fin du monde!`` a-t-il précisé.

Il a rappelé aussi que l’avenir est prometteur pour l’agriculture puisqu’il faudra augmenter la production planétaire d’aliments de 70 % pour nourrir le monde en 2050. M.Paré a souligné que le traité TransPacifique (PTP) qui représente 40 % de l’économie mondiale est vu comme une bonne chose pour le développement de l’agriculture au Canada et que l’organisme Les Producteurs de Lait au Canada (PLC) ont estimé que les gouvernements ont dans l’ensemble bien protégé la gestion de l’offre dans le cadre des dernières négociations.

Pour la banque TD, les niveaux records de production et de rendement atteints en 2015 et les prévisions pour 2016 indiquent qu’une hausse des prix des cultures est peu probable à court terme. Toutefois, la TD estime que l’accroissement progressif des cheptels bovins et porcins limitera la hausse du prix du bétail. La rentabilité des exploitations agricoles devrait, selon la TD, demeurer élevée par rapport aux moyennes historiques grâce à la baisse du dollar canadien et à de faibles pressions sur les prix.

Pour M.Paré, les occasions de croissance restent nombreuses dans le secteur agricole, notamment en raison de la croissance continue de la consommation de viande et de céréales de bonne qualité dans les marchés émergents. `` On estime qu’il faudra d’ici 2050, 50 % plus de céréales et 100 % plus de viandes`` dit-il.