RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L’ex-vice PM critique le gouvernement, mais soutient Paradis !

LVA ,

Nathalie Normandeau, ancienne vice-première ministre du Québec dans le gouvernement Jean Charest, n’a pas été tendre début février envers le gouvernement libéral en place, sur les ondes de la station FM93 où elle est devenue animatrice le midi aux côtés d’Éric Duhaime, lui reprochant un manque de ministres représentatifs des régions. Mais elle a au cours des jours suivants fait part de son admiration pour Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, le seul  à se tenir debout.

Des ministres à la mauvaise place

Nathalie Normandeau a véhément critiqué les choix de Philippe Couillard,  le premier ministre actuel, qui en choisissant des ministres de la région de Montréal pour représenter les régions aurait, selon elle, raté sa cible du développement économique régional. Lise Thériault dans le récent remaniement ministériel a hérité du développement économique régional et Martin  Coiteux de l’occupation du territoire. Ils sont respectivement députés d’Anjou-Louis-Riel et députés de Nelligan dans la région de Montréal.

``Paradis c’est un fighter``, Nathalie Normandeau

Dans le cadre de son émission quotidienne au FM93, elle a débattu ce midi avec son coanimateur, Éric Duhaime, de la capacité du ministre Paradis à faire évoluer l’agriculture malgré la présence omniprésente du syndicat UPA. Paradis a mis la table à un vrai débat en appuyant le Rapport Gagné sur l’industrie acéricole, a-t-elle fait savoir. Face à Éric Duhaime qui doutait des intentions réelles du ministre Paradis d’ébranler les colonnes du temple Nathalie Normandeau n’a eu que des compliments pour le ministre Paradis.

`` L’érable c’est notre ADN. On ne va quand même pas se faire prendre notre marché par les Américains. J’espère qu’il va tenir son bout, mais l’UPA c’est gros. Tu ne peux pas te les mettre à dos en politique`` de dire Éric Duhaime.

Nathalie Normandeau a rappelé : `` Paradis c’est un ``fighter`` et c’est la première fois qu’on voit un ministre de l’agriculture qui se tient debout!``