RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

``C'est un bon signe la venue de jeunes``

Yannick PATELLI ,

Denis Richard, n’a pas été réélu à son poste de président à La Coop fédérée. Il a été remplacé lors des élections au sein de la coopérative par Ghislain Gervais, de Saint-Guillaume au Centre-du-Québec.

En plus du président, c’est tout le conseil d’administration qui est renouvelé. Du jamais vu!

Avec sa nouvelle gouvernance, La Coop fédérée est passée de quatorze territoires et un administrateur pour chacun à six territoires et deux administrateurs par territoire.

Jacques Cartier très enthousiaste !

Jacques Cartier, président du Conseil des entrepreneurs agricoles, nous a confié bien connaître le nouveau président de La Coop fédérée :

``Lorsque j’ai quitté Agropur, il était président d’Agri-Lait et j’ai été consultant de 2012 à 2016 pour le conseil d’administration. C’est un gars réservé mais très à ses affaires. C’est un homme d’affaires efficace très impliqué sur son exploitation avec sa femme, son frère et ses parents. Il est producteur céréalier et producteur de poulets. Je vois son arrivée comme un nouveau dynamisme. Remarquez qu’il y a beaucoup de jeunes au sein du nouveau conseil. C’est un nouveau virage. C’est un changement majeur et comme il a été vice-président, il a eu le temps de prendre la mesure. Pour moi, l’arrivée de Ghislain, c’est l’agriculture moderne et très dynamique qui se manifeste. Cela n’enlève rien à l’ancien président mais on a à faire là à une jeune génération d’agriculteurs.``

Ghislain Gervais fier et honoré

M.Gervais rejoint cet après-midi par La Vie agricole nous a confié à propos de sa nomination :``C’est un honneur pour moi. C’est tout récent. Je vais encaisser la nouvelle. C’est une étape importante!``

On pouvait ressentir beaucoup de fierté et d’émotion dans la voix de M.Gervais. Lui qui a été pendant deux ans vice-président nous a dit voir sa présidence sous le règne de la continuité mais voit d’un bon signe les jeunes qui composent le nouveau conseil d’administration et qui veulent s’impliquer.`` C’est un bon signe la venue de jeunes qui veulent s’organiser dans la démocratie`` nous a-t-il dit.