RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Exposition provinciale en 2016: Montmagny ou rien du tout !

Jean-Pierre LEMIEUX ,

L'organisation d'une exposition agricole avec jugement d'animaux ce n'est pas une mince affaire, parlez-en à Montmagny qui présentera sa troisième édition depuis le désistement de Québec. Un rapport rédigé par des fonctionnaires du MAPAQ est attendu ces jours-ci sur le financement, l'organisation et les objectifs d'une telle organisation pour les producteurs et pour le public. Pour le président de l'Association des expositions agricoles du Québec c'est assurément une année d'évaluation complète de l'exposition provinciale. M. André Labonté  estime que «  la situation à Montmagny n'a rien à voir, c'est le moment de revoir la pertinence d'une telle exposition de la tenir de cette façon-là ». Cela passera aussi par l'instauration d'un processus de suivi. M. Labonté est très content « car il n'y a jamais eu une évaluation aussi précise ».

Il va y avoir des changements mais comme quoi?

M. Labonté évoque la possibilité qu'il y ait moins de races, pas toutes au même endroit, un salon des races d'un côté et les jugements d'animaux d'un autre côté car, estime-t-il « les jugements ce n'est pas un show, il y a une clientèle spécialisée qui s'intéresse à ça. C'est spécialisé comme un salon de la moto, camping, chasse et pêche »

Des rencontres auront lieu avec les différentes associations de races pour connaître leur point de vue. Il faut aussi se rendre compte des difficultés budgétaires de ces associations depuis la fin du programme « compensatoire ». La solution de remplacement se fait toujours attendre. M. Labonté n'avait pas vu le rapport au moment de parler à La Vie agricole vendredi dernier mais il s'attend à ce que ce soit un programme renouvelable aux trois ans et non à chaque année pour permettre une meilleure planification.

De plus ce qui complique les choses, selon M. Labonté, c'est la présence de la salmonelle de Dublin dans certains troupeaux. Ce qui inquiète certains producteurs mais d'autres ne voient pas d'inconvénient pour autant à participer à des expositions.

Plan B pour l’exposition provinciale si Montmagny est empêchée !

L'AEAQ a reçu une lettre officielle de la Société d'agriculture du comté de Montmagny annonçant qu'il y aura une exposition agricole à Montmagny cette année, avec les dates. Au sujet des rumeurs persistantes sur les difficultés financières de l'organisation de Montmagny, M. Labonté précise : « Nous aussi on a entendu des rumeurs. On n'a pas les moyens de vérifier mais nous avons la lettre ». Selon les informations qu'il a « Il n'est pas question que cela ne se tienne pas ».

De toute façon il n'y a pas de plan B car, estime-t-il, c'est une trop grosse organisation à remettre en marche si... « Il n'y a personne qui serait intéressé à ramasser ça du jour au lendemain » ajoute-t-il.

Parlant de la formule exposition agricole en général : « Si ça continue, enlevons le si, ça continue mais il serait surprenant que cela se fasse de cette façon-là, il va y avoir des grosses modifications ». M. Labonté sent un esprit très constructif.  Selon lui « la question n'est pas exposition ou pas, c'est exposition mais avec des modifications ».

Moderniser les expositions

De plus il faut vivre avec son temps et les nouveaux moyens technologiques. « Le gars de Rivière-du-loup qui va à Saint-Hyacinthe pour un jugement qui dure cinq heures, est-ce que cela vaut la peine ?  » se demande-t-il.

« Il va prendre un forfait internet et regarder le jugement à distance » comme cela se serait fait au Suprême laitier l'automne dernier. Comme c'est très spécialisé cela attire les éleveurs mais pas nécessairement monsieur et madame tout-le-monde. Tout est en train de changer dit-il en parlant de l'arrivée de la robotique, de la domotique. De plus « les commanditaires ont mis l'argent dans 'L'amour est dans le pré' » donc il en reste moins pour les expositions.

M. Labonté ajoute : « ça prend les races, des éducatifs autres choses autour des jugements, il faut miser sur le cachet comme Brome ou Shawville. À cause du coût de la vie les gens sont plus sélectifs dans leur choix de loisirs » constate aussi M. Labonté.


Expo 2016 à Montmagny, Pons y travaille encore !

Concernant les rumeurs de faillite, Christian Pons,  directeur général de la Société d'agriculture du comté de Montmagny (SACM), avait déjà réagi hier par sms en spécifiant à La Vie agricole qu’il rentrait de Paris et qu’il n’était pas au courant, il été rejoint lundi matin et se disait en plein travail de préparation de la prochaine exposition provinciale. « Nous travaillons sur plusieurs projets. Je rentre de Paris avec plein de contacts qui peuvent nous apporter plein de chose ».

Il avait été question d'embaucher un nouveau gestionnaire pour la partie exposition agricole. Sur ce sujet M. Pons est en attente du rapport du MAPAQ pour voir l'orientation de ce programme. « Pour le moment nous n'embauchons personne ».

Le travail de préparation se poursuit car demain (8 mars), à Montmagny, il y a rencontre des représentants des associations de race en vue de préparer la prochaine exposition de 2016. L'AEAQ y fera une présentation avant que l'organisation de Montmagny présente le site de l'an prochain.

Concernant les rumeurs de faillite de l’exposition provinciale de Montmagny qui ont circulé sur le Côte-du-Sud et dont le président de l’AEAQ a entendu  aussi parler, le cabinet du ministre Paradis, a précisé à La Vie agricole vendredi dernier ``ne pas avoir eu écho de quoique ce soit ni de demande spécifique de la part de l’équipe magnymontoise en cas de difficultés``.